Coupe du monde 2018, groupe A : l’Uruguay favori, la Russie à domicile

  • A
  • A
Edinson Cavani (à gauche) sous le maillot de l'Uruguay et Mohamed Salah (à droite) avec l'Egypte
Edinson Cavani (à gauche) sous le maillot de l'Uruguay et Mohamed Salah (à droite) avec l'Egypte © MIGUEL ROJO ET FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :
L’Uruguay d’Edinson Cavani et Luis Suarez fait figure de favori d’un groupe ouvert où figurent également la Russie, l’Arabie saoudite et l’Egypte.

Le groupe A ouvre la danse de la Coupe du monde le jeudi 14 juin avec le match d'ouverture Russie-Arabie saoudite. Un groupe où l’Uruguay semble faire figure de grand favori. L’Egypte, portée par Mohamed Salah, et le pays organisateur, la Russie, ont aussi leur carte à jouer.

Le favori : l’Uruguay

Le double vainqueur de la Coupe du monde (1930 et 1950) paraît au-dessus du lot dans ce groupe. Mené par sa doublette en attaque, le Parisien Edinson Cavani et le Barcelonais Luis Suarez, la “Celeste” peut aussi compter sur sa défense centrale Godin-Gimenez, vainqueur de la Ligue Europa avec l’Atlético de Madrid. Deuxième des qualifications sud-américaines, derrière le Brésil et devant l’Argentine et la Colombie, l’Uruguay avait notamment tenu en échec, à l’extérieur, le Brésil de Neymar (2-2). Huitièmes de finaliste en 2014, l’équipe du sélectionneur Óscar Tabárez, espère faire mieux cette année.

L’outsider : l’Égypte

Les espoirs de l’Egypte, qui participe pour la troisième fois seulement à la Coupe du monde, reposent essentiellement sur sa star, élue meilleur attaquant de Premier League, et qui réalise une superbe saison avec 43 buts inscrits toutes compétitions confondues. Grâce à ses cinq réalisations en éliminatoires, les “Pharaons” ont pris la première place de leur groupe, devant la surprenante équipe d'Ouganda. L’Egypte peut aussi s’appuyer sur une défense solide pour espérer dépasser pour la première fois de son histoire le premier tour.

La surprise : la Russie

L’organisateur de cette Coupe du monde ne fait pas figure de favori, loin de là. La Russie sort d’un Euro 2016 catastrophique : éliminé au premier tour, arrachant seulement un petit point à l’Angleterre. Les matches de préparation ne sont pas plus rassurants, avec deux défaites face à une équipe de France pas transcendante (3-1) et contre le Brésil (3-0). La Russie, menée par son capitaine et gardien Igor Akinfeev, n’a pas forcément non plus de star, mais peut compter sur son avant-centre Fyodor Smolov, buteur face aux Bleus.

L’équipe qui n’a rien à perdre : l’Arabie saoudite

L’Arabie saoudite, petit Poucet du groupe, n’avait pas participé à la Coupe du monde depuis 2006, où elle s’était fait sortir au premier tour. Cette année, les Saoudiens ont gagné leurs deux derniers matches de préparations face à la Grèce et l’Algérie, après une série de défaites face à la Belgique, au Portugal ou la Bulgarie. Sa tête d’affiche, l’attaquant de Al Nasr Riyad, Mohammed Al-Sahlawi a terminé meilleur buteur des qualifications avec 16 réalisations. L’Arabie saoudite voudra, cette année, égaler sa meilleure performance en Coupe du monde, un huitième de finale, atteint en 1994. Ce qui serait un bel exploit.

Calendrier du groupe A :

  • Jeudi 14 juin, 17h : Russie - Arabie saoudite (Moscou, TF1 et BeIN Sports)
  • Vendredi 15 juin, 14h : Egypte - Uruguay (Iekaterinbourg, BeIN Sports)
  • Mardi 19 juin, 20h : Russie - Egypte (St-Pétersbourg, BeIN Sports)
  • Mercredi 20 juin, 17h : Uruguay - Arabie saoudite (Rostov, BeIN Sports)
  • Lundi 25 juin à 16h : Arabie saoudite - Egypte (Volgograd, BeIN Sports)
  • Lundi 25 juin à 16h : Uruguay - Egypte (Samara, BeIn Sports)

Europe 1
Par Maxime Martinez