L'ex-président du club de football d'Orléans condamné pour abus de biens sociaux

  • A
  • A
Les deux responsables ont été jugés coupable d'abus de biens sociaux ainsi que de faux et usage de faux.
Les deux responsables ont été jugés coupable d'abus de biens sociaux ainsi que de faux et usage de faux. © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :
L'ancien président de l'US Orléans a été condamné à trois ans de prison avec sursis. L'actuel président du club a quant à lui écopé d'une peine de 18 mois avec sursis.

L'ancien président du club de football d'Orléans, Claude Fousse, et son actuel président, Philippe Boutron, ont été condamnés jeudi à trois ans de prison avec sursis pour le premier et 18 mois avec sursis pour le second. Les deux responsables ont été jugés coupable d'abus de biens sociaux ainsi que de faux et usage de faux. Claude Fousse a également été interdit définitivement de gestion d'entreprise.

Également condamnés à de fortes amendes. Les deux hommes avaient été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire en mai dernier. Le fils de Claude Fousse, Jérôme Fousse, ainsi que Dany Lecocq, directeur financier du groupe Fousse constructions ont été condamnés à six et trois mois de prison avec sursis. Les condamnés devront également verser de fortes amendes, 200.000 euros pour Claude Fousse, 30.000 pour Philippe Boutron, et 10.000 pour Jérôme Fousse. Ils devront également indemniser les parties civiles, l'USO et l'une des entreprises du groupe placée en liquidation judiciaire.

Une transaction suspecte en 2014. Cette enquête avait été ouverte après une transaction effectuée en 2014 de 250.000 euros de l'US Orléans au profit de l'entreprise de Claude Fousse, Fousse Constructions. Selon Claude Fousse, qui était alors le principal sponsor du club, cette somme correspond à des travaux de modernisation du stade de la Source réalisés par ses sociétés. Pour l'accusation, elles n'ont servi qu'à renflouer les caisses d'un groupe qui a finalement déposé le bilan en 2016.

Quatre points retirés au classement en 2017. Président du club dans les années 1980/1990, Claude Fousse était revenu à la tête de l'Union Sportive Orléans Foot (USO) en tandem avec Philippe Boutron en 2009, avant de lui laisser seul les rênes fin 2017. La Commission de contrôle des clubs professionnels de la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG) avait cette année là retiré quatre points au classement au club orléanais "pour non-respect de ses obligations en matière de présentation des comptes et communication d'informations inexactes à la DNCG à l'occasion du contrôle de la situation financière".