Le stade de France a 20 ans, mais l'ambiance n'est pas à la fête

  • A
  • A
Partagez sur :
20 ans après sa naissance, le Stade de France reste un emblème du sport français, mais cherche encore le meilleur modèle pour sa gestion.

Le stade de France fête ses 20 ans aujourd'hui ! Un stade de 80.000 places, construit à Saint Denis à l'époque pour le Mondial de foot 98, qui restera d'ailleurs à jamais associé à l'exploit des Bleus, sacré champion du monde de foot le 12 juillet 1998. Mais aujourd'hui, l'enceinte est délaissée. Explications.

Un taux de remplissage pas assez élevé. Le stade de France est un gouffre financier. En 2016, sa société gérante a enregistré près de six millions d’euros de pertes. Un bilan d’autant plus critique qu’il s’agissait pourtant de l’année de l’euro de foot ! Pourquoi ? Parce que le stade de France rarement le plein, tout simplement. Manque d’engouement, enceinte hors de Paris… Le XV de France, par exemple, attire très peu souvent 60.000 personnes sur les 80.000 disponibles. Même les Bleus du foot ont du mal à remplir l’enceinte !

Pour les fédérations sportives elles-mêmes, utiliser le SDF n’est pas rentable. Une équipe qui veut jouer au stade de France doit en effet payer plusieurs millions d’euros en moyenne. Et le retour sur investissement est maigre, puisque l’essentiel des revenus générés bénéficie d’abord au consortium Vinci-Bouygues qui gère le lieu.

Vivement les JO de 2024 ! Enfin, le stade souffre de la concurrence : les stades flambants neufs construits pour l’Euro 2016 attirent les grands événements (Rihanna à Lyon, par exemple), alors qu’il n’y a que trois concerts programmés cette année au stade de France. Une perspective plus réjouissante : les JO 2024 mettront le SDF au centre de l’attention, et il bénéficiera à cette occasion d’une rénovation plus qu’attendue.

Europe 1
Par Simon Ruben, édité par B.B