Wissam Ben Yedder "rate son test", Olivier Giroud marque des points

  • A
  • A
© FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France de football a été tenue en échec 1-1 lundi soir face à la Turquie au Stade de France. Un résultat qui retarde la qualifications des Bleus pour l'Euro 2020. Au micro de Lionel Rosso dans Europe 1 Sport , Alain Roche et Ambre Godillon sont revenus sur la rencontre.
ANALYSE

Dominer n'est pas gagner. Le célèbre proverbe n'a jamais été autant d'actualité que pour cette rencontre de lundi soir au Stade de France entre les Bleus et la Turquie (1-1), malgré une équipe de France largement dominatrice (22 tirs à 5, 64% de possession de balle). Lionel Rosso, Jean-François Pérès, Alain Roche et Ambre Godillon sont revenus après la rencontre sur la prestation manquée de Wissam Ben Yedder et l'entrée payante d'Olivier Giroud. 

"Test raté" pour Ben Yedder

Aligné à la pointe de l'attaque, Wissam Ben Yedder avait "une carte extraordinaire à jouer" dans "un gros match avec un stade plein et un enjeu très fort", souligne Jean-François Pérès, le chef du service des sports d'Europe 1. Malheureusement pour le Monégasque, tout ne s'est pas passé comme prévu. "Force est de constater qu'il a raté ce test. Ce n'était peut-être pas un match pour lui et qu'il n'a pas été servi de la meilleure des manières. En terme de prestation 'pure' et d'investissement, c'était insuffisant", pointe notre spécialiste. 

Même son de cloche pour Ambre Godillon à propos de Ben Yedder : "Je pensais que ce match était taillé pour lui. Il y avait beaucoup de petit espace face à une défense très regroupée mais il n'a pas su saisir sa chance ou faire les décalages qu'il fallait."

"Heureusement qu'Olivier Giroud est là"

Comme en Islande vendredi, la lumière est venue d'Olivier Giroud. Remplaçant au coup d'envoi, l'attaquant de Chelsea est entré en jeu à la 72ème minute, avant d'ouvrir le score quatre minutes plus tard. "Il y a eu un manque d'efficacité criant en première mi-temps. En deuxième mi-temps, heureusement qu'Olivier Giroud est là pour apporter le danger sur les coups de pieds arrêtés. Dans les matches aussi engagés face à une bonne défense, il manque un brin de talent", constate notre consultant Alain Roche.

Mais ce dernier s'inquiète de sa situation à Chelsea, où l'ancien montpelliérain joue peu. "Il faut absolument qu'il trouve une solution dans un club. Pourquoi pas se faire prêter en France ? Il faut qu'il joue en club pour retrouver une conditions physique optimale." Sera-ce le cas dans un mois pour les deux dernières rencontres de la France dans ces qualifications pour le Championnat d'Europe 2020, face à la Moldavie et en Albanie ? Peu importe, la question est surtout de savoir dans quel état physique l'attaquant de 33 ans sera l'été prochain... 

Giroud, incontournable pour combien de temps ?

Dimanche soir, dans les Grands débats d'Europe 1 Sport, Lionel Rosso et ses consultants s'interrogeaient sur la légitimité d'Olivier Giroud au sein de l'équipe de France de football. Réécoutez ce débat ici :