Fumigènes : Saint-Etienne jouera à huis-clos jusqu'à nouvel ordre

, modifié à
  • A
  • A
L'ASSE a été sanctionné d'un huis-clos à titre conservatoire pour l'utilisation de fumigènes.
L'ASSE a été sanctionné d'un huis-clos à titre conservatoire pour l'utilisation de fumigènes. © Julien Froment / Europe 1
Partagez sur :
Après l'utilisation massive de fumigènes, pourtant interdits, lors de la réception du PSG dimanche, l'AS Saint-Etienne a été lourdement sanctionné lundi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel. Les Verts joueront désormais à huis-clos à Geoffroy Guichard, et ce jusqu'à nouvel ordre.

"Au regard des faits particulièrement graves, la Commission de Discipline décide de placer le dossier en instruction et prononce une mesure de huis-clos total à titre conservatoire du stade Geoffroy-Guichard." C'est en ces termes que la Ligue de football professionnel a annoncé sa décision, lundi, de sanctionner l'AS Saint-Etienne. Les faits en question datent de dimanche et du match contre le PSG, lourdement perdu à domicile par l'ASSE (4-0). Les ultras avaient alors utilisé plus d'une centaine de fumigènes et un feu d'artifice, alors que les engins pyrotechniques sont proscrits dans les stades.

Tribunes vides contre Nantes

Ce huis-clos total condamne donc l'ASSE à jouer devant des tribunes vides à domicile. Pour l'instant, le prochain match à Geoffroy-Guichard est prévu le 11 janvier, lorsque les Verts affronteront Nantes en 20e journée de Ligue 1. Mais d'autres rencontres pourraient être concernées avant, notamment un éventuel quart de final de la coupe de la Ligue le 7 janvier si les Stéphanois se qualifient.

Dimanche soir déjà, l'entraîneur de l'ASSE s'inquiétait d'éventuelles sanctions. "J’espère que l’équipe ne sera pas pénalisée. Elle n’a pas besoin de ça. J’ai déjà vu des feux d’artifice, mais pas dans un match de football", notait Claude Puel. La performance pyrotechnique, qui a tout de même légèrement blessé au moins trois stadiers, a été offerte par l'Avant-garde, un groupe de supporters appartenant au Magic Fans, qui fêtait ses 20 ans.