Foot : l'Autorité de la concurrence autorise le rachat de l'OGC Nice par Ineos

, modifié à
  • A
  • A
L'Autorité de la Concurrence a validé mercredi le rachat de l’OGC Nice par Jim Ratcliffe, le patron d’Ineos
L'Autorité de la Concurrence a validé mercredi le rachat de l’OGC Nice par Jim Ratcliffe, le patron d’Ineos © AFP
Partagez sur :
L’Autorité de la Concurrence a validé mercredi le rachat de l’OGC Nice par Jim Ratcliffe, le patron d’Ineos.

Avant de pouvoir officialiser le rachat de l'OGC Nice par Jim Ratcliffe, le patron d'Ineos, il fallait attendre l'avis de l'Autorité de la Concurrence. Mercredi après-midi, l'instance officielle a validé cette opération.

"Une position très limitée sur les secteurs d’activité des clubs"

L'Autorité de la concurrence a autorisé le rachat de l'OGC Nice par le groupe pétrochimique Ineos, "sans le soumettre à des conditions particulières", a-t-elle annoncé mercredi. "L'Autorité a constaté qu'à l'issue de l'opération, la nouvelle entité ne détiendra qu'une position très limitée sur les différents secteurs d'activités des clubs de football professionnel, et en particulier sur le marché du transfert des joueurs professionnels", précise-t-elle dans un communiqué.

Le montant de la transaction, qui n'a pas été rendu public, avoisine une centaine de millions d'euros, de source proche du dossier. Ineos, spécialisé dans la fabrication de produits pétrochimiques, avait déjà acquis, en 2017, le FC Lausanne-Sport, qui évolue en deuxième suisse. Le groupe britannique a également racheté cette année l'équipe cycliste Sky et a remporté le Tour de France le mois dernier.