Football : la vice-présidente de la FFF défend les "bons résultats" de Corinne Diacre

  • A
  • A
Corinne Diacre, sélectionneuse de l'Equipe de France de football féminin. 1:48
Corinne Diacre, sélectionneuse de l'Equipe de France de football féminin. © Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Partagez sur :
Après les accrochages rapportés entre Corinne Diacre et certaines de ses joueuses, l'avenir de la sélectionneuse de l'équipe de France pourrait poser question à un peu plus d'un an de l'Euro. "Les résultats de l'équipe de France avec Corinne Diacre sont bons", a défendu la vice-présidente de la FFF, Brigitte Henriques, samedi sur Europe 1.
INTERVIEW

Alors que le prochain Euro se profile à l'horizon, les Bleues ont traversé des moments compliqués ces derniers mois. Des tensions sont notamment apparues entre la sélectionneuse de l'équipe de France Corinne Diacre et certaines de ses joueuses. Suffisant pour remettre en question la mission de Corinne Diacre à la tête de cette équipe ? Invitée d'Europe 1 Sport samedi, la vice-présidente de la Fédération française de football (FFF), Brigitte Henriques, a défendu les résultats de la sélectionneuse : "Les résultats de l'équipe de France avec Corinne Diacre et la sélection actuelle sont bons puisqu'on s'est à nouveau qualifiés pour l'Euro."

"On espère que les choses s'amélioreront dans l'année à venir"

"C'est la première chose à retenir. Les résultats sont bons et les objectifs sont atteints", a martelé Brigitte Henriques qui fait partie de la liste de Noël Le Graët, candidat à sa propre succession à la tête de la FFF le 13 mars prochain. "Ce n'est pas banal. Ça fait sept fois qu'on se qualifie, mais je peux vous dire, pour avoir fait partie de la première équipe à se qualifier pour un championnat d'Europe, que c'est déjà une performance en soi. On a mis beaucoup de temps avant de se qualifier systématiquement de cette manière-là." Reste que des tensions au sein du groupe pourraient se révéler préjudiciables pour décrocher le Graal européen. "On espère bien évidemment que les choses s'amélioreront dans l'année à venir. Moi, j'y crois beaucoup", répond Brigitte Henriques. "Le linge sale doit se laver dans le vestiaire et ensemble."

Pour Brigitte Henriques, il faut désormais que le groupe ait pour ambition de "regarder devant". "Il faut qu'on soit tous engagés vers cet objectif commun et que tout puisse rentrer dans l'ordre", conclut-elle au sujet de la future compétition.

Europe 1
Par Jonathan Grelier