Euro : la Finlande et la Macédoine du Nord, deux "petits nouveaux" ambitieux

  • A
  • A
Pukki Pandev
Le Finlandais Teemu Pukki et le Macédonien Goran Pandev sont les deux grands atouts de ces deux nations. © Photos AFP
Partagez sur :
Elles ne s'étaient jamais qualifiées pour une grande compétition internationale et n'étaient pas forcément attendues pour cet Euro 2020. Présentation de la Finlande et de la Macédoine du Nord, qui s'avancent dans les groupes B et C sans grande star mais pas sans ambition.

Ce sont les deux premières surprises de cet Euro. La Finlande et la Macédoine du Nord disputent leur première compétition européenne, et par la même occasion leur premier grand rendez-vous international. Ces deux nations profitent de l'élargissement de l'Euro à 24 équipes pour s'inviter parmi les grands. Si la Finlande a performé lors des éliminatoires, terminant deuxième de son groupe derrière l'Italie, la Macédoine du Nord a dû en passer par les barrages pour rejoindre la phase finale. Europe 1 vous présente ces deux nations prêtes à créer la surprise.

 

La Finlande : 48 ans d'échecs et une sensation

• Comment elle s'est qualifiée

La Finlande s'est révélée dans le monde du football européen en accédant directement à la phase finale de l'Euro 2020 grâce à sa deuxième place lors des éliminatoires, derrière l'Italie. Avec six victoires en dix matches, les Hiboux grand-duc, surnoms de la sélection finlandaise, ont devancé la Grèce et la Bosnie-Herzégovine dans le groupe J. C'est la première fois que la Finlande franchit la phase éliminatoires, après 48 ans d'échecs entre 1968 et 2016 !

• Ses atouts

Cette qualification historique, les Finlandais la doivent en grande partie à leur vedette, Teemu Pukki. L'attaquant de 31 ans a marqué 10 des 16 buts de la Finlande lors des éliminatoires. Il est le grand espoir du peuple finlandais pour l'Euro, du haut de ses 30 buts marqués en 90 sélections. Pukki sort qui plus est d'une grosse saison avec son club de Norwich City, qu'il a fait remonter en Premier League grâce à ses 26 réalisations. Il peut compter sur une équipe finlandaise solide défensivement, et efficace offensivement comme en novembre 2020 face à l'équipe de France en amical (0-2). Les jeunes Marcus Forss et Onni Valakari (21 ans) avaient trouvé le chemin des buts d'Hugo Lloris pour créer la sensation à quelques mois de l'Euro.

• Son histoire

L'édition 2021 est d'ores et déjà historique pour la Finlande qui n'était jamais parvenue à se qualifier pour un championnat d'Europe. Même l'équipe de la légende finlandaise Jari Litmanen, meilleur buteur de la sélection avec 32 buts et vainqueur de la Ligue des Champions avec l'Ajax Amsterdam en 1995, avait échoué dans les années 1990. C'est dire la performance des Finlandais qui vont disputer leur premier grand rendez-vous international, après également d'innombrables échecs en qualifications pour une Coupe du monde. Mais les partenaires de Teemu Pukki sont sur une bonne lancée : ils se sont maintenus dans la ligue B de la Ligue des nations en 2020.

Engagée dans le groupe B, aux côtés de la Belgique, du Danemark et de la Russie, la Finlande aura la tâche difficile pour se qualifier en huitièmes de finale. Mais elle peut viser la troisième place, dont les quatre meilleures de la compétition se qualifieront en huitièmes de finale. Rien d'impossible pour les Scandinaves, qui tenteront d'imiter l'Islande, surprenante quart de finaliste de l'Euro 2016.

• Son programme

Danemark-Finlande, samedi 12 juin à 18 heures à Copenhague
Finlande-Russie, mercredi 16 juin à 15 heures à Saint-Pétersbourg
Finlande-Belgique, lundi 21 juin à 21 heures à Saint-Pétersbourg

La Macédoine du Nord : le miracle de Tbilissi

• Comment elle s'est qualifiée

La présence de la Macédoine du Nord à l'Euro relève d'un exploit monumental pour le petit pays des Balkans et ses deux millions d'habitants. Troisième de ses éliminatoires, derrière la Pologne et l'Autriche, la sélection macédonienne doit son salut à sa première place de groupe dans la ligue D de la Ligue des nations, qui lui a permis de disputer les derniers barrages pour l'Euro 2020. Dans un duel à quatre équipes, les Lions rouges ont d'abord éliminé le Kosovo en demi-finales (2-1) avant de remporter la finale face à la Géorgie à l'extérieur à Tbilissi en novembre 2020 (1-0). De quoi avoir levé les foules dans les rues de la capitale Skopje.

• Ses atouts

Cette équipe est certes méconnue, mais elle s'appuie sur sa légende Goran Pandev, 37 ans, 114 sélections et vainqueur de la Ligue des Champions en 2010 avec l'Inter Milan. L'attaquant emblématique de tout un peuple est entré encore un peu plus dans l'histoire de son pays en marquant le seul but de la finale des barrages contre la Géorgie (1-0). Avec ses 37 buts en sélection, le capitaine des Lions rouges est le grand atout de cette équipe qui s'est également illustrée récemment, fin mars 2021, en s'imposant sur la pelouse de l'Allemagne en qualifications pour la Coupe du monde 2022 (1-2). Goran Pandev avait marqué le second but de son équipe lors de la plus belle victoire de l'histoire de sa sélection.

• Son histoire

La Macédoine du Nord a une histoire footballistique récente, puisqu'elle a disputé sa première phase éliminatoires européenne pour l'Euro 1996 sous le nom de Macédoine. Une vingtaine d'années d'échecs passées, et les Lions rouges réalisent leur première grande performance en rejoignant la ligue C de la Ligue des nations en 2020. Certes, elle ne partira pas vraiment favorite dans son groupe C de l'Euro, aux côtés des Pays-Bas, de l'Ukraine et de l'Autriche. Mais on n'est pas à l'abri d'un nouvel exploit, trois mois seulement après sa victoire contre l'Allemagne...

• Son programme

Autriche-Macédoine du Nord, dimanche 13 juin à 18 heures à Bucarest
Ukraine-Macédoine du Nord, jeudi 17 juin à 15 heures à Bucarest
Macédoine du Nord-Pays-Bas, lundi 21 juin à 18 heures à Amsterdam

Europe 1
Par Gauthier Delomez