Disparition de Sala : Cardiff devra-t-il payer les 17 millions d'euros du transfert ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Disparu lundi, le joueur venait de quitter le FC Nantes pour s'engager avec Cardiff. Ce sera au club gallois de régler les 17 millions d'euros du transfert, sauf si la responsabilité du transporteur aérien est établie.

Il ne jouera jamais pour le club dans lequel il venait de s'engager. Emiliano Sala, transféré du FC Nantes à Cardiff en fin de semaine dernière, n'a jamais rejoint la capitale galloise car l'avion qui le transportait s'est abîmé en mer, lundi soir. Les recherches ont été arrêtées jeudi après-midi, ont annoncé les autorités.

Un transfert bien enregistré par la FIFA. Côté sportif, le transfert a bien été conclu entre Nantes et Cardiff. Non seulement les contrats avaient été signés, mais surtout le changement de club avait bien été enregistré par la Fifa, selon les informations de L'Équipe. Cela signifie que le FC Nantes va bien toucher les 17 millions d'euros du transfert, moins la part qui revient aux Girondins de Bordeaux au titre d'une clause de son transfert des bords de la Garonne à ceux de la Loire, en 2015.

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Une assurance nécessaire pour Cardiff. Pour Didier Loiseau, assureur dans le football, ce sera en toute logique au club britannique de régler le montant : "Cardiff a normalement souscrit une garantie d'assurance à son profit pour couvrir le décès, c'est-à-dire aussi bien accident que maladie, toutes activités, privées et professionnelles, 24 heures sur 24 et monde entier. Il faut juste espérer que le club a souscrit un contrat d'assurance à la hauteur du montant investi."

Quelle responsabilité pour le transporteur ? Il y a cependant un troisième acteur, qui est le transporteur aérien. Si sa responsabilité est établie dans cet accident, avec un avion qui n'est pas aux normes, par exemple, ce pourrait être à lui de réparer le préjudice et donc de payer le montant du transfert au FC Nantes.

300 personnes à l'entraînement des Nantais

Jeudi, l'entraînement du club nantais a été ouvert au public, avec une émotion palpable, comme l'a constaté notre correspondant sur place. Environ 300 personnes étaient présentes à La Jonelière, sans minute de silence. L'entraîneur des Canaris, a indiqué qu'il venait peut-être de vivre "le moment le plus difficile de [sa] vie sportive".

IMG_1056OK

 

Europe 1
Par Simon Ruben et François Coulon, édité par Thibaud Le Meneec