Coupe du monde féminine : six choses que vous ignorez (peut-être) sur le trophée

, modifié à
  • A
  • A
La Coupe du monde, de passage dans les locaux d'Europe 1 mercredi, sera remise le 7 juillet prochain à Lyon.
La Coupe du monde, de passage dans les locaux d'Europe 1 mercredi, sera remise le 7 juillet prochain à Lyon. © Wlad Simitch // Capa Pictures
Partagez sur :
Le trophée de la Coupe du monde féminine, conçu pour l’édition 1999, diffère sensiblement de celui des hommes. Europe 1, qui accueille l'objet mercredi matin, vous fait découvrir cette coupe, que les Bleues espèrent soulever le 7 juillet prochain.

Elles ont toutes les yeux rivés dessus. Les 24 équipes qualifiées pour le Mondial féminin espèrent toutes soulever le prestigieux trophée, le 7 juillet prochain à Lyon. Mais si tout le monde ou presque connaît la Coupe du monde remise aux hommes, celle décernée aux femmes reste nettement plus méconnue. Europe 1, qui accueille l'objet mercredi matin dans ses locaux, vous présente cette coupe trop méconnue. 

L’ancien trophée a été volé

La Coupe du monde féminine a beau n’avoir été créée qu’en 1991, l’histoire de son trophée a été mouvementée. Le premier trophée a été volé en 1997 en Norvège, lors de travaux de rénovation du siège de la Fédération norvégienne à Oslo. Malgré une importante campagne de presse pour retrouver le précieux objet, il n’a jamais été retrouvé. Curieuse coïncidence : le premier trophée de la Coupe du monde hommes a lui aussi été volé, en 1983 au Brésil, et n’a depuis jamais refait surface…

Un trophée créé pour l’édition 1999

Le trophée actuel a été créé pour la troisième édition de la Coupe du monde féminine, qui a eu lieu en 1999 aux États-Unis. A titre de comparaison, celui actuellement remis aux hommes, soulevé par les Bleus l’été dernier en Russie, a été conçu pour le Mondial 1974.

Un trophée en bronze

Le trophée de la Coupe du monde féminine a été conçu en 1998 par le designer William Sawaya, de l’entreprise italienne Sawaya and Moroni, basée à Milan. En bronze plaqué or, aluminium poli et granit, il mesure 47 centimètres et pèse 4,6 kilos. La Coupe du monde hommes est, elle, en or massif (18 carats) et est moins grande (36,8 cm), mais plus lourde (6,2 kilos).

Un trophée qui symbolise l’athlétisme, le dynamisme et… l’élégance

Pas besoin de vous présenter la célèbre Coupe du monde hommes, qui représente deux athlètes soulevant la terre. Le trophée remis aux femmes prend, lui, la forme d’une spirale entourant un ballon de football en son sommet. Selon le site officiel de la Fifa, il reflète "l’athlétisme, le dynamisme" et "l’élégance du football féminin".

Le trophée original n’est gardé qu’une heure par les lauréates  

Il n’existe pas un, mais deux trophées de la Coupe du monde féminine ! L’original, qui est visible au musée de la Fifa, n’est remis que temporairement aux vainqueurs. En effet, la Fédération internationale autorise les championnes du monde à garder le trophée original pendant une heure, après la fin de la finale. Puis, dans les vestiaires, une copie appelée "winner’s trophy" est remise discrètement aux vainqueurs, qui repartent avec dans leur pays. Le principe est le même pour la Coupe du monde hommes.

Un trophée sous haute surveillance

Tout le monde ne peut pas approcher la Coupe du monde féminine. Comme chez les hommes, seuls les vainqueurs, les chefs d’État et le patron de la Fifa sont autorisés à toucher le trophée original. Les employés de la Fédération internationale peuvent s’en saisir mais… avec des gants. Il est actuellement gardé sous haute surveillance, et dans un lieu tenu secret par la Fifa, quelque part en France. Si vous voulez voir le précieux objet après la Coupe du monde, sachez qu’il sera visible (comme la Coupe du monde hommes) au musée de la Fifa à Zurich, en Suisse.