Coupe du monde féminine : que vaut le Brésil, opposé aux Bleues en huitièmes de finale ?

  • A
  • A
Marta (deuxième en partant de la gauche) est l'une des armes les plus affûtées du Brésil.
Marta (deuxième en partant de la gauche) est l'une des armes les plus affûtées du Brésil. © Philippe Huguen/AFP
Partagez sur :
Les expérimentées brésiliennes affrontent dimanche soir les Bleues au Havre en huitièmes de finale du Mondial, avec l'ambition de créer la surprise face au pays hôte.
ON DÉCRYPTE

Autant le dire d'entrée : "Le Brésil n'est pas favori" du huitième de finale de Coupe du monde contre la France, dimanche soir, au Havre (21 heures). Le verdict est signé Sandrine Roux, ancienne gardienne internationale ; il se base notamment, selon la consultante d'Europe 1 pour ce Mondial, sur le fait que les Auriverde ont perdu leurs neuf matches amicaux avant la compétition.

"La défense n'est pas leur point fort"

C'est donc une équipe peu en confiance qui a débuté la Coupe du monde. Avec quelques failles structurelles : "La charnière centrale n'inspire pas trop la sécurité, leur alignement n'est pas parfait". Plus globalement, "la défense n'est pas leur point fort et il y aura des espaces à exploiter pour Eugénie Le Sommer ou Delphine Cascarino, dimanche soir. En attaque, elles ne jouent pas collectivement, elles sont gourmandes, elles se font plaisir avec, techniquement, des lacunes" qui pourraient profiter aux Bleues, comme les espaces laissés par les latérales derrière elles.

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple Podcasts, Google Podcasts, SoundCloud, Dailymotion, YouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

Dans tous les cas, "ça reste une équipe imprévisible, capable du meilleur comme du pire" lors d'une rencontre. Au premier tour, alors qu'elles menaient 2-0 en première période contre l'Australie, les joueuses d'Oswaldo Alvarez, dit Vadao, ont ensuite concédé trois buts pour finalement s'incliner 3-2.

Cristiane, Marta, Formiga et les autres

Voilà pour le pire. Mais le Brésil reste une nation qui compte dans le football mondial, avec une dixième place au classement FIFA. Finalistes en 2007, elle compte dans ses rangs des footballeuses expérimentées, à commencer par la milieu de terrain du Paris Saint-Germain Formiga, 41 ans et sept Coupes du monde au compteur. Il y a aussi Cristiane, l'ancienne attaquante du PSG, qui a inscrit quatre buts lors du premier tour de ce Mondial. La moyenne d'âge des Brésiliennes est supérieure de plus de deux ans à celle des Bleues (28,5 ans contre 26 ans).

Mais l'arme principale du Brésil, c'est bien Marta, détentrice du record du nombre de buts en Coupe du monde, avec 17 réalisations jusqu'à présent, devant l'Allemand Miroslav Klose et ses 16 buts. "Marta, elle peut éliminer trois joueuses sur un mètre carré", ose Sandrine Roux. Surnommée la "Pelé en jupe", celle qui a été élu meilleure joueuse du monde en 2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018 espère bien faire sauter le verrou français, qui n'a concédé qu'un seul but (contre son camp) au premier tour.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec