Coupe du monde féminine : cinq choses à savoir sur France-Nigeria

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Les Bleues, déjà qualifiées pour les huitièmes de finale, affrontent le Nigeria pour le dernier match de groupe, lundi soir à Rennes (21 heures). L’enjeu du match : assurer la première place.
CINQ CHOSES À SAVOIR

L’équipe de France doit finir le travail. Les Bleues, d’ores et déjà qualifiées pour les huitièmes de finale de "leur" Coupe du monde, affrontent le Nigeria pour leur troisième et dernier match de groupe, lundi soir à Rennes (21 heures). L’enjeu est simple : obtenir au moins un point pour s'assurer la première place de la poule, et s’offrir un adversaire a priori plus abordable au prochain tour.

>> Le match France-Nigeria est à suivre en direct et en intégralité sur Europe1 et Europe1.fr à partir de 21h

Objectif première place

Avec deux victoires en deux rencontres (contre la Corée du Sud 4-0 et contre la Norvège 2-1), l’équipe de France est idéalement placée pour terminer en tête du groupe A. L’enjeu n’est pas neutre : en finissant premières, les Bleues s’offriraient un huitième de finale a priori plus abordable, contre l’une des quatre meilleurs troisièmes (ce pourrait être, à l’heure actuelle, l’Australie, l’Argentine ou le Cameroun).

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

En revanche, si elles terminent deuxièmes, elles affronteraient le deuxième du groupe C, soit potentiellement le Brésil ou l’Australie, deux grosses nations du foot féminin. Les Françaises seraient donc bien inspirées d’obtenir au moins le match nul pour se dégager un parcours favorable, avant de s’attaquer, si tout se passe comme prévu, à "l’ogre" américain en quarts de finale…

Corinne Diacre va faire tourner

Avant de penser à la phase à élimination directe, Corinne Diacre veut réaliser le carton plein au premier tour. "Oui, il y aura quelques changements, mais je ne vous le dirai pas. L'idée c'est de rester compétitive, on va donc aligner une équipe compétitive", a déclaré la sélectionneuse, interrogée dimanche en conférence de presse. Corinne Diacre devrait tout de même en profiter pour mettre au repos quelques cadres, comme l’attaquante Eugénie Le Sommer.

Encore un match à guichets fermés

Les Bleues ont également l’intention de continuer sur leur lancée pour entretenir leur belle histoire avec le public français. Pour la troisième fois de suite (après le Parc des Princes et Nice), les Françaises vont évoluer dans un stade à guichets fermés, au Roazhon Park de Rennes, où un peu moins de 30.000 spectateurs sont attendus.

Le Nigeria veut (aussi) se qualifier

La rencontre contre le Nigeria ne sera pas pour autant une formalité. En effet, les "Super Falcons" ont encore la possibilité de se qualifier pour les huitièmes de finale. Victorieuses de la Corée du Sud (2-0), les Nigérianes comptent trois points et peuvent toujours espérer terminer parmi les quatre meilleures troisièmes. Ce serait un immense exploit pour la meilleure équipe du continent africain, qui n’a jusqu’ici franchi qu’une seule fois le premier tour, avec un quart de finale perdu contre le Brésil (4-3 a.p.) en 1999.  

La dernière confrontation a largement tourné en faveur des Bleues

L’équipe de France a jusqu’ici de bons souvenirs du Nigeria, avec deux succès en deux rencontres, dont un au premier tour du Mondial 2011 (1-0). La dernière confrontation entre les deux sélections avait même donné lieu à un feu d’artifice, avec une victoire écrasante 8 à 0 en amical en avril 2018, au Mans. L’attaquante Valérie Gauvin, qui a marqué contre la Norvège, avait inscrit un triplé ce soir-là. Et si elle remettait ça lundi soir ?