Coupe du monde féminine : revivez la victoire des Bleues face à la Norvège

, modifié à
  • A
  • A
Eugénie Le Sommer a inscrit le but vainqueur des Bleues face à la Norvège, mercredi soir.
Eugénie Le Sommer a inscrit le but vainqueur des Bleues face à la Norvège, mercredi soir. © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Partagez sur :
L'équipe de France a battu la Norvège 2-1 et fait un pas quasi décisif vers les huitièmes de finale de la Coupe du monde, mercredi soir, à Nice.
L'ESSENTIEL

Les Bleues enchaînent ! Vainqueurs de le Corée du Sud vendredi dernier (3-0), les joueuses de Corinne Diacre ont signé un deuxième succès en autant de rencontres, mardi, à Nice, face à la Norvège (2-1). Ce fut moins simple, mais tout aussi rémunérateur. Grâce à ces trois nouveaux points, l'équipe de France est en ballottage très favorable pour les huitièmes de finale. Il faudra au minimum faire match nul face au Nigeria, lundi, pour être assuré de décrocher son billet. 

FRANCE - NORVÈGE : 2-1

Buts : Gauvin (46e), Le Sommer (72e sp); Renard csc (54e)

Le point final : la France a un pied et quatre orteils en huitièmes de finale ! Vainqueurs de la Norvège 2-1, mercredi soir, à Nice, les Bleues ont fait un grand pas vers les huitièmes de finale. Mais, comme attendu, ce ne fut pas une partie de plaisir face à une équipe de Norvège accrocheuse. Les joueuses de Corinne Diacre, qui avaient ouvert le score par Gauvin dès la reprise, ont eu le mérite de repartir de l'avant après l'incroyable but contre son camp de Wendie Renard (54e). La VAR a finalement mis les Bleues sur la voie du succès, avec un penalty accordé à Torrent et transformé par Le Sommer (72e). Tout ne fut pas parfait, mais il y a eu du cœur ! France-Norvège : 2-1

Le point à la 85e minute : les Bleues tiennent le bon bout ! Les occasions se font rares dans cette fin de match, et c'est à l'avantage des Tricolores, qui mènent au score. Corinne Diacre procède à ses premiers changements, avec les entrées en jeu de Charlotte Bilbault à la place de Gaëtane Thiney (82e) et de Delphine Cascarino à celle de Valérie Gauvin (85e). Diani passe dans l'axe.

Le point à la 75e minute : Le Sommer sur penalty ! 2-1 ! Marion Torrent s'écroule dans la surface après un contact avec la milieu de terrain norvégienne Ingrid Engen (68e). L'arbitre de la rencontre, l'Allemande Bibiana Steinhaus, est rapidement contactée par son assistant vidéo et, après être allée par elle-même regarder les images, elle décide d'accorder un penalty, jugeant que la joueuse norvégienne touche le genou droit de Torrent. Le Sommer, d'un tir croisé à ras de terre, ne manque pas l'occasion de redonner l'avantage aux Bleues (72e). France-Norvège : 2-1

Le point à la 65e minute : les Bleues tentent de réagir. Logiquement un peu abasourdies par le but contre son camp de Renard, les Bleues ont du mal à reprendre leurs esprits. Valérie Gauvin, elle, continue de tenter : tir capté par Hjelmseth à la 57e, frappe dans le petit filet à la 59e.

Le point à la 55e minute : l'incroyable raté de Renard qui relance tout ! Bien lancée sur le côté gauche de la surface de réparation, à la limite du hors-jeu, Isabell Herlovsen centre devant le but, pas si fort que ça, mais Renard, qui semble hésiter sur l'attitude à adopter, envoie le ballon dans son propre but, au ras du poteau (54e). La Norvège, qui n'en demandait pas tant, revient au score. France-Norvège : 1-1

Le point à la 50e minute : Gauvin ouvre le score ! Les Bleues auront mis moins d'une minute à trouver l'ouverture dans cette deuxième période. Sur un centre venu de la gauche de Majri, Gauvin, plus prompte que la défenseuse norvégienne Maria Thorisdottir, reprend au sol et glisse le ballon hors de portée de Hjelmseth (46e). Les Bleues sont devant ! France-Norvège : 1-0

Le point à la reprise : c'est reparti à l'Allianz Riviera !

Le point à la pause : les Bleues ne concrétisent pas. Malgré plusieurs opportunités devant le but norvégien, avec encore une frappe contrée d'Élise Bussaglia en fin de première période (45e), et l'activité incessante de Diani sur son côté droit, les joueuses de Corinne Diacre ne sont pas parvenues à tromper la vigilance de la gardienne Hjelmseth. Les Norvégiennes ont eu elles aussi des possibilités dans un match agréable et qui reste très ouvert. France-Norvège : 0-0

Le point à la 40e minute : Diani met le feu. Kadidiatou Diani prend régulièrement le dessus sur son adversaire directe en vitesse, mais n'arrive pas à toucher ses partenaires dans la surface, comme Gauvin (31e) ou Thiney (36e). La plupart des initiatives tricolores passe sur son côté droit, où la latérale norvégienne Kristine Minde passe assurément une soirée difficile. À noter que Saevik, dans tous les bons coups ce soir, a une nouvelle fois tiré au but mais sans cadrer (34e).

Le point à la 30e minute : les Bleues mettent la pression. Après avoir subi un temps fort norvégien, les joueuses de Corinne Diacre ont repris la direction des opérations, mais sans trouver le chemin des filets pour le moment. Un centre de Marion Torrent n'a pu être repris par Le Sommer, bien prise par la défense norvégienne (25e). Dans la foulée, la tête arrière de Gauvin est facilement captée par Ingrid Hjelmesth (26e).

Le point à la 20e minute : la Norvège rend les coups. Après un tout début de match favorable aux Bleues, les débats se sont équilibrés et ce sont les mêmes Norvégiennes qui ont eu les meilleures opportunités, avec Karina Saevik. La joueuse du club norvégien de Kolbotn a d'abord été à la réception d'un centre venu de la gauche de Graham Hansen, mais n'est pas parvenue à reprendre le cuir (11e). Trois minutes plus tard, la tête de la joueuse norvégienne a été repoussée devant sa ligne par Amel Majri, qui est intervenue devant sa gardienne (14e). Les Bleues ont répondu par Diani, dont le tir a été trop croisé (19e).

Le point à la 10e minute : bonne entame des Bleues. Les joueuses de l'équipe de France ont d'emblée investi le camp norvégien, avec un premier coup franc fuyant que Le Sommer n'a pas pu reprendre au deuxième poteau (1re) et un tir de peu à côté de Gaëtane Thiney, signalée hors jeu (2e). Mais attention, les Norvégiennes sont à l'affût, à l'image d'Isabell Herlovsen, venue presser sans succès Sarah Bouhaddi, mise en difficulté par une tête en retrait de Griedge Mbock. 

Le point au coup d'envoi : c'est parti ! Ce France-Norvège débute dans des tribunes pas encore totalement garnies, la faute à un trafic perturbé aux abords du stade.

Le point sur l'ambiance : à guichets fermés. Comme le Parc des Princes cinq jours plus tôt, l'Allianz Riviera de Nice affiche complet. L'ambiance promet d'être festive et familiale, comme le montrent les images de notre envoyé spécial.

Le point sur les compos : Gauvin de retour. Lors de sa conférence de presse d'avant-match, mardi, Corinne Diacre avait plus ou moins affirmé qu'elle allait repartir avec le même onze qui avait débuté contre la Corée du Sud, vendredi dernier, au Parc des Princes. Mais, en fait, non. La sélectionneuse des Bleues a décidé de faire à nouveau confiance à Valérie Gauvin, qui avait été écartée avant le match face à la Corée du Sud, officiellement pour des raisons tactiques, officieusement pour des raisons disciplinaires. L'attaquante de Montpellier retrouve le poste d'avant-centre et c'est Delphine Cascarino qui prendra place sur le banc, Kadidiatou Diani évoluant ce soir sur l'aile droite. Ménagées cette semaine à l'entraînement, les Lyonnaises Eugénie Le Sommer et Wendie Renard sont titulaires.

Les compositions d'équipe :

France : Bouhaddi - Torrent, Mbock, Renard, Majri - Henry (cap.), Bussaglia - Diani, Thiney, Le Sommer - Gauvin
Sélectionneuse : Corinne Diacre

Norvège : Hjelmseth - Wold, Mjelde (cap.), Thorisdottir, Minde - Graham Hansen, Risa, Engen, Reiten - Saevik, Herlovsen
Sélectionneur : Martin Sjögren

Le point sur l'adversaire : sans la première Ballon d'Or… Sacrée premier Ballon d'Or féminin de l'histoire, la Norvégienne Ada Hegerberg ne participe pas à cette Coupe du monde en France. La raison ? La star de l'Olympique lyonnais est brouillée avec sa fédération, à laquelle elle reproche son amateurisme. Cela remonte à l'Euro 2017, où le pays scandinave n'avait pas marqué le moindre point ni inscrit le moindre but. Mais depuis, la Norvège a réalisé de bons éliminatoires, devançant notamment les Pays-Bas, champions d'Europe en titre, avec d'autres joueuses de talent, comme l'ailière du Barça Caroline Graham Hansen.

Le point sur l'historique : neuf matches sans défaite pour les Bleues. La Norvège, qui fut l'une des principales forces du football féminin de la fin du siècle dernier, a longtemps fait souffrir les Bleues, restant invaincue pendant les onze premiers affrontements (huit victoires, trois nuls). Mais, depuis 2005, le rapport de forces s'est inversé et la France est invaincue face à la Norvège depuis neuf matches. Mais ne croyez pas que ce fut à chaque fois une promenade de santé. Il y a quatre nuls et cinq victoires, dont quatre sur la plus petite des marges (1-0). Le dernier affrontement, qui remonte à juillet 2017, au stade Louis-Dugauguez de Sedan, s'était conclu sur le score de 1-1, avec un but français signé Camille Abily.

Le point sur l'avant-match : un peu plus près des huitièmes ? Les Bleues, qui ont battu la Corée du Sud lors de leur entrée en lice (4-0), vont tenter de se rapprocher des huitièmes de finale, ce soir, contre la Norvège, à Nice. Une victoire permettrait aux joueuses de Corinne Diacre de s'installer seules en tête du groupe, mais le ticket pour les huitièmes ne serait pas assuré pour autant. Car le Nigeria, que les Bleues affronteront lors de la dernière rencontre, a battu la Corée du Sud (2-0) plus tôt dans la journée et peut espérer, lui aussi, comme la France et la Norvège, finir le premier tour avec six points au compteur.