Coupe du monde de rugby : que valent les Tonga, le futur adversaire des Bleus ?

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
Après deux victoires face à l'Argentine (23-21) et aux Etats-Unis (33-9), les Bleus affronteront les Tonga dimanche à 9h45 pour leur troisième match dans cette Coupe du monde au Japon.

Sans forcement être flamboyante, l'équipe de France s'est rassurée avec deux victoires en deux matches dans cette coupe du monde, avant d'affronter les Tonga dimanche et l'Angleterre six jours plus tard. Les Tonga, pour leur part, ont été défaits à deux reprises dans cette compétition (35-3 face à l'Angleterre et 28-12 contre l'Argentine). C'est dans la peau de la seizième équipe au classement mondial que les Tonga défieront l'équipe de France dimanche dans le stade Kumamoto Athletic Stadium. Éliminés en poule lors des sept dernières éditions, les Tonga ne partent bien évidemment pas favoris face aux Bleus. Mais ils possèdent tout de même quelques arguments à faire valoir.

Le joueur à suivre: Steve Mafi

Six des trente-deux joueurs sélectionnés évoluent dans le championnat de France, dont la star de l'équipe Steve Mafi. L'ancien deuxième ligne du Castres Olympique de 2016 à 2019 avait remporté le bouclier de Brennus avec le CO en 2018 face à Montpellier. Mafi avait d'ailleurs marqué le dernier essai de son équipe ce soir là. Futur joueur des London Irish dans le championnat anglais, il participe à sa deuxième Coupe du monde après celle de 2015. 

Un style de jeu toujours très rugueux

Les Tongiens s'appuient sur un paquet d'avants surpuissants, mené par le pilier du Racing 92 Ben Tameifuna (1m88, 151kg). Rugueux mais pas vraiment disciplinés, les Tonga ont reçu 11 cartons jaunes en 7 participations à la Coupe du monde. Un record dans la compétition. 

" Si on arrive à gommer nos erreurs, nous pouvons accrocher la France "

Un précédent en leur faveur face à l'équipe de France

La plus belle victoire de l'histoire des Tonga a eu lieu en 2011 face à... la France. Lors de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, Français et Tongiens figuraient dans un groupe composé du Japon, du Canada, et du futur vainqueur néo-zélandais. Les Bleus étaient tombés dans le piège, une défaite 19-14 pour les hommes de Marc Lièvremont qui atteignaient tout de même la finale quelques jours plus tard.

"Je suis persuadé que si on parvient à gommer nos erreurs et à être plus cliniques, nous pouvons accrocher la France", a en tout cas déclaré, confiant, le sélectionneur Tongien après la défaite de son équipe 28-12 face à l'Argentine samedi dernier. 

La clé du match : la mêlée ?

S'il n'est pour l'instant pas question d'envisager un remake du match du mondial 2011, l'équipe de France devra se méfier du combat physique imposé par les Tonga, notamment en mêlée. Lors de ses deux premiers matchs, l'équipe de France est par moment apparue très à son aise. Convaincante en première mi-temps face à l'Argentine et auteure de trois essais transformés dans le dernier quart d'heure contre les Etats-Unis, elle devra encore gagner en constance.

Le sélectionneur Jacques Brunel a dévoilé ce jeudi la composition de l'équipe de France pour la rencontre de dimanche. Un match à suivre à partir de 9h45. 

Europe 1
Par François Dujarrier