Coronavirus : la LFP "étudie" la tenue de Marseille-Saint-Étienne

, modifié à
  • A
  • A
Ligue 1 Football coronavirus
La Ligue 1 pourrait ne pas voir comme match inaugural OM-ASSE vendredi. (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
À cinq jours du redémarrage de la Ligue 1, l'incertitude plane sur le football français. Après que trois nouvelles suspicions de contamination au Covid-19 aient été déclarées au sein de l'effectif de l'OM, la tenue du match entre Marseille et les verts de l'ASSE est "étudiée" par la Ligue de football professionnel. 

La "Commission Covid" mise en place par la Ligue de football professionnel "étudie" la tenue du match inaugural de Ligue 1 entre Marseille et Saint-Étienne vendredi, après des suspicions de cas au sein de l'effectif marseillais, a-t-on appris lundi auprès de la LFP.  Trois nouvelles suspicions de contamination au Covid-19 ont été déclarées au sein de l'effectif de l'Olympique de Marseille, a annoncé dimanche le club phocéen, qui avait déjà fait état d'un cas potentiel jeudi.

Un protocole sanitaire de la LFP doit être validé mardi

Sollicité lundi, l'OM a précisé que les tests sur les trois personnes qui pourraient avoir contracté le Covid-19 étaient en cours. Les résultats sont attendus lundi ou mardi, selon le club. Le coup d'envoi entre Marseille et Saint-Etienne, un classique du Championnat de France, est prévu vendredi à 19 heures au stade Vélodrome en ouverture de la première journée de Ligue 1. La Ligue de football professionnel (LFP) a mis sur pied ces dernières semaines un protocole médical censé réglementer toutes les précautions que devront prendre les clubs pour protéger leurs effectifs d'éventuelles contaminations. Ce protocole a été transmis au Comité interministériel de crise (CIC), qui doit le valider mardi selon la Ligue. 

Dans ces documents dont l'AFP a obtenu copie, sous réserve de validation, il est indiqué que "si l'équipe a plus de 3 joueurs ou encadrants (à partir de 4) isolés sur 8 jours glissants, le virus est circulant dans le club", ce qui implique notamment pour le club concerné une période de 7 jours sans entraînements collectifs. Dans pareille situation, la commission Covid est "notamment chargée de rendre un avis sur les reports de matchs", précise le protocole.