Cholet en finale

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Engagé dans le Final Four de l'Eurochallenge, Cholet accède pour la première fois de son histoire à une finale européenne. Après être venu à bout de l'équipe russe du Triomph Lyubertsy sur le score de 81 à 78, les protégés d'Erman Kunter joueront la finale contre les Italiens du Virtus Bologne, vainqueurs des Chypriotes de l'AEL Limassol (83-69).

Engagé dans le Final Four de l'Eurochallenge, Cholet accède pour la première fois de son histoire à une finale européenne. Après être venu à bout de l'équipe russe du Triomph Lyubertsy sur le score de 81 à 78, les protégés d'Erman Kunter joueront la finale contre les Italiens du Virtus Bologne, vainqueurs des Chypriotes de l'AEL Limassol (83-69).Engagé pour la quatrième fois de son histoire dans un Final Four européen, Cholet disputait ce vendredi la première demi-finale de l'Eurochallenge face à l'équipe russe du Triomph Lyubertsy, l'une des nombreuses équipes de basket moscovites. Petit poucet présumé de cette compétition, les protégés d'Erman Kunter, qui comptaient 14 victoires et seulement 3 défaites dans la phase préliminaire, pouvaient tout de même s'enorgueillir d'être davantage qu'un outsider. Face à une équipe moscovite aux joueurs expérimentés réputée pour jouer dur sur l'homme, les joueurs des Mauges n'ont fait pas vacillé et l'ont presque logiquement...emporté.Dans un Futurshow Station de Bologne sonnant bien creux, les Choletais, il faut bien le reconnaître, ont éprouvé quelques difficultés à entrer dans cette demi-finale. Le cinq russe, a priori plus technique, a pu rapidement distancer les joueurs d'Erman Kunter dans ce premier quart mal embarqué (14-7 ; 6e). Néanmoins et sans céder à la panique, les Choletais sont bien revenus dans la partie grâce à plusieurs shoots bien sentis signés De Colo et Marquis, Claude Marquis, le meilleur marqueur de la partie avec 20 points. A la première sonnerie, les Choletais sont menés de 4 points (19-23). A la reprise, Cholet a intensifié son défi physique sous les panneaux notamment en défense, son point fort. L'équipe menée par Rodrigue Beaubois peut alors refaire son retard sur l'équipe russe. Les Français se permettent même de prendre les devant à 27-26 à la 14e. Dès lors les deux formations ne se quittent plus. Si Cholet a semblé faire le break avec une possession d'avance, l'équipe des Mauges terminait tout de même ce second quart en accusant un léger retard (41-43).Jusqu'au bout....le suspenseLe couteau entre les dents et non pas sous la gorge, les Choletais sont revenus sur le parquet du Futurshow en exerçant un pressing plus marqué sur les Moscovites. Plus physiques, plus musclé, les basketteurs français prenaient l'avantage... pour ne plus le lâcher. A 50-50, c'est l'intérieur américain Braswell qui, à deux reprises, parvenait à creuser un léger écart (+4). La présence au rebond défensif faisait le reste et maintenait l'équipe choletaise à distance respectable mais non définitive(59-55 ; 30e )La dernière période qui voyait l'écart des Choletais atteindre son maximum avec cinq points n'a jamais permis de sceller le sort de cette demi-finale. Bien au contraire, les Russes, avec leur expérience ont profité de deux fautes intentionnelles de leurs adversaire pour ne pas sombrer davantage et atteindre le money-time sur le score de 74-74. Cholet parvenait à gérer ces derniers instants pour finalement l'emporter 81 à 78. Avec ce succès, Cholet gagne ainsi son ticket pour la finale de dimanche face au vainqueur de la rencontre opposant les Italiens du Virtus Bologne aux Chypriotes de l'AEL Limassol. Cholet peut continuer à rêver... 10 ans après sa dernière demi-finale européenne face à l'Etoile Rouge de Belgrade, Cholet n'a pas commis les mêmes erreurs... l'expérience est en cours, l'histoire est peut-être en marche...

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr