VOTRE AVIS - Nos internautes réagissent à l'afflux de dons pour Notre-Dame : "Cela prouve que les grosses fortunes pourraient augmenter les salaires"

, modifié à
  • A
  • A
Les dons récoltés pour rebâtir Notre-Dame frôlent le milliard d'euros.
Les dons récoltés pour rebâtir Notre-Dame frôlent le milliard d'euros. © Eric Feferberg / AFP
Partagez sur :
Pour certains internautes, les importantes promesses de dons faites par les grandes fortunes pour sauver Notre-Dame de Paris ravivent le climat d'inégalité et d'injustice fiscale dénoncé par les "gilets jaunes".
VOTRE AVIS

Les promesses de dons pour reconstruire Notre-Dame de Paris, dévastée lundi par le feu, atteignent des records. 24 heures après l'incendie le cumul des chiffres annoncés ici ou là frôlait le milliard d'euros. Pour plus de moitié, cette somme comptabilise des dons apportés par de grandes fortunes ou de grands groupes français. François-Henri Pinault a notamment annoncé un don de 100 millions d'euros. Bernard Arnault, première fortune de France, s'est engagé de son côté à verser 200 millions d'euros. Mais l’ampleur de cette générosité questionne dans le contexte de grave crise sociale que traverse la France depuis cinq mois, ces dons étant déductibles d'impôt.

"C'est toujours bien de donner, mais il y a eu un côté indécent ressenti par beaucoup de Français après l'émotion du drame qui a frappé Notre-Dame de Paris", a estimé jeudi sur Europe 1 Alexis Corbière, député La France insoumise. "On a vu d'un seul coup, dans les heures suivantes, une espèce de Téléthon qui s'est transformé en 'Télé-Vuitton'. Et à la fin, on s'est demandé si ça n'était pas un nouveau jeu : 'Qui veut défiscaliser des millions ?'", a-t-il ironisé. François-Henri Pinault a d’ailleurs choisi de renoncer à la défiscalisation induite par son geste.

Nous avons demandé aux internautes, sur la page Facebook d'Europe 1, si l'afflux de dons annoncés pour rénover la cathédrale Notre-Dame les choquait. À 10h30, jeudi matin, sur 23.000 votants, ils étaient 50,3% à répondre "oui".

 

>> Voir aussi, l’émission de Wendy Bouchard consacré au mécénat : comment encadrer la générosité des Français ?

"Cela prouve que les grosses fortunes et sociétés pourraient augmenter les salaires"

Pour beaucoup, cette situation trahit des écarts de richesse de plus en plus importants. "Je suis contente pour notre cathédrale Notre-Dame de Paris mais je suis à la fois choquée pour tous les travailleurs qui ont un petit salaire et qui n'ont pas une évolution de carrière", a ainsi réagi une internaute. "Qu'il y ait des millions de gens qui donnent même un euro, ce serait bien. C'est de voir des groupes prêts à lâcher 200 millions d'euros sans contreparties, qui est en droit de choquer les plus démunis", estime également Carlos dans un commentaire sur notre page Facebook Europe 1.

Alors que les annonces du président de la Républiques pour répondre aux conclusions du "grand débat" et à la crise des "gilets jaunes" ont été reportées à cause de l'incendie, plusieurs internautes estiment que les démonstrations de générosité des grandes fortunes trahissent la nécessité d'une meilleure répartition des richesses. "Cela prouve que les grosses fortunes et sociétés pourraient augmenter les salaires", écrit José. "Ça rappelle que si chaque personne morale et physique donnait en raison de ses facultés, sans tomber dans un système soviétique mais en respectant juste la loi, on n'aurait plus de problème de déficit public", ajoute Boubou. Un commentaire qui fait écho aux déclarations d'Alexis Corbière sur notre antenne : "Toutes ces immenses fortunes ont un problème avec le paiement de l'impôt. Nombre d'entre elles sont soupçonnées de pratiquer l'optimisation fiscale, voire l'évasion fiscale", a-t-il voulu dénoncer. Et d'ajouter : "L'impôt est le seul outil qui définit l’intérêt général, sinon on bascule dans un autre système".

"Il n'y a qu'en France que ce genre de débat existe, n’importe où ailleurs la question ne se poserait même pas"

Mais nombreux également sont les internautes qui, face à l'urgence patrimoniale, tiennent à saluer un geste qui devrait permettre de sauver un monument quasi millénaire. "Notre-Dame le mérite. On ne peut pas la laisser tomber en ruine. Elle est chargée d'Histoire, elle a 800 ans de traversée des âges. Elle a non seulement une valeur architecturale mais aussi spirituelle. Elle fait partie de nous, de notre culture. Elle doit continuer de rayonner, d'inspirer", plaide Sonja.

Pour d'autres internautes, l'ampleur du drame doit suffire à balayer la polémique. "Je ne suis pas choquée. J'ai été triste de voir Notre-Dame de Paris partir en fumée !", réagit Lydie. "La cathédrale Notre-Dame de Paris participe au rayonnement de la France et de Paris au même titre que Le Louvre, l’Arc de Triomphe, la Tour Eiffel, le Sacré Cœur et tant d’autres", veut rappeler Fred. Et de conclure : "Il n'y a qu'en France que ce genre de débat existe, n’importe où ailleurs la question ne se poserait même pas. Ce serait un acte patriotique que de participer au financement de sa reconstruction mais chez nous, c’est un gros mot ! J’adore mon pays mais je trouve que notre mentalité est de plus en plus pathétique !"