Télétravail : "Un énorme risque d'isolement du salarié", alerte une sociologue

  • A
  • A
"Tout ce qui est informel est extrêmement important dans la vie sociale", rappelle Dominique Méda (photo d'illustration). 2:29
"Tout ce qui est informel est extrêmement important dans la vie sociale", rappelle Dominique Méda (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
La philosophe et sociologue Dominique Méda était l'invitée de Frédéric Taddeï samedi dans "C'est arrivé cette semaine", sur Europe 1. L'occasion d'exprimer ses craintes quant à la généralisation du télétravail.
INTERVIEW

Avec l'épidémie de coronavirus, le télétravail connaît un nouvel élan en France. Il a été généralisé pendant la période de confinement, au début de l'année, et est de nouveau d'actualité dans le cadre de la deuxième vague de Covid-19. La philosophe et sociologue Dominique Méda était sur Europe 1, samedi dans C'est arrivé cette semaine, pour donner son point de vue sur les dangers inhérents, selon elle, au télétravail.

"Il y a un énorme risque d'isolement", estime la sociologue, "et de vulnérabilité du salarié" car "il est possible que la charge que l'on vous donne soit beaucoup trop lourde, que vous ne sachiez pas comment le dire à votre manager ou que vous soyez seul face à lui". Pour elle, le risque majeur est la disparition du collectif car se voir à travers des écrans transforme plus facilement "la relation salariale en simple contrat commercial".

"Un processus de disparition de l'entreprise et du salariat"

De plus, des entreprises généralisent le télétravail et ne comptent pas forcément fonctionner de la même manière qu'avant la pandémie. "Peugeot, par exemple, dit déjà que ses salariés ne reviendront qu'un jour ou un jour et demi par semaine et d'autres entreprises sont prêtes à laisser tomber une partie de leurs locaux, on commence à parler de flex office", analyse Dominique Méda. "Ma crainte est que les gens se voient de moins en moins et qu'on soit engagé dans un processus de disparition de l'entreprise et du salariat."

"Les sociologues du travail parlent beaucoup des interactions sociales au travail, constitutives d'un lien très important", rappelle enfin la philosophe pour qui "toutes les interactions au bureau et la possibilité de former un collectif disparaissent avec le télétravail". "La réunion à la machine à café, les regards au sein d'une équipe, tout ce qui est informel est extrêmement important dans la vie sociale."

Europe 1
Par Maxime Dewilder