SONDAGE EXCLUSIF - Covid : 20% des Français envisagent de se faire vacciner dès que possible

, modifié à
  • A
  • A
Moins de 20% des Français accepteraient un vaccin s’il était conçu dans un laboratoire pharmaceutique russe ou chinois. 1:17
Moins de 20% des Français accepteraient un vaccin s’il était conçu dans un laboratoire pharmaceutique russe ou chinois. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
D'après un sondage BVA exclusif pour Europe 1, 6 Français sur 10 sont partants pour se faire vacciner contre le coronavirus. Mais seulement 20% envisagent en revanche de le faire dès que possible. Pour le reste des sondés, l'inquiétude liée à la rapidité de la conception du vaccin et aux potentiels effets secondaires est trop forte. 
EXCLUSIF

Un vaccin qui divise les Français. Alors que reflux de la deuxième vague se confirme dans l'Hexagone, 60% des Français comptent se faire vacciner selon un sondage BVA* exclusif pour Europe 1. Une majorité en forme de bonne nouvelle dans un pays où les scientifiques s'inquiètent de la défiance de la population envers les vaccins. Mais ce "oui" n'est pas sans concession.  

20% des Français envisagent de se faire vacciner dès que possible

C'est l'autre enseignement de ce sondage : seulement 20% des Français envisagent de se faire vacciner dès que possible. Les autres, inquiets, préfèrent attendre quelques semaines, voire quelques mois, et sont le symbole de cette partie de la population qui s'interroge sur la rapidité de conception du vaccin et des effets secondaires potentiels. Une question qui taraude 73% des Français, qui ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19. 

Plus de "oui" à un vaccin issu d'un laboratoire européen ou français

Quant à la provenance du vaccin, elle a aussi son importance. 6 personnes sur 10 déclarent que le pays d’appartenance du laboratoire pharmaceutique qui aura trouvé le sérum n’est pas déterminant dans leur choix. Mais les réponses divergent quand on évoque précisément des pays. Ainsi, moins de 20% des Français accepteraient un vaccin s’il était conçu dans un laboratoire pharmaceutique russe (19%) ou chinois (17%). À l’inverse, ils sont 64% à dire "oui" à un vaccin d’un laboratoire européen, et encore plus nombreux, 72%, s’il provenait d’un labo français.

*Sondage réalisé auprès de 1.002 personnes âgées de 18 ans et plus.

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Ugo Pascolo