"Sans fac" : fin de l'occupation de la présidence de l'université de Nanterre

  • A
  • A
Jusqu'à une quarantaine de personnes avaient occupé mardi en fin d'après-midi plusieurs étages d'un bâtiment de l’Université. Image d'illustration.
Jusqu'à une quarantaine de personnes avaient occupé mardi en fin d'après-midi plusieurs étages d'un bâtiment de l’Université. Image d'illustration. © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Les organisateurs ont appelé à un nouveau rassemblement devant la présidence mercredi à la mi-journée.

Les quelques dizaines d'étudiants et de militants de l'Unef qui occupaient mardi le bâtiment de la présidence de l'université de Nanterre en soutien aux "sans fac", ont quitté les lieux vers minuit, a-t-on appris mercredi auprès des organisateurs et de l'établissement. Ils ont toutefois appelé à un nouveau rassemblement devant la présidence à 12h30 ce mercredi.

Une occupation dans le calme. Jusqu'à une quarantaine de personnes, selon l'université, une cinquantaine selon les organisateurs, avaient occupé mardi en fin d'après-midi et dans le calme plusieurs étages du bâtiment B "pour exiger un traitement sérieux des dossiers des étudiants sans fac".

"70 places débloquées", selon les étudiants. Mercredi matin, les organisateurs de ce blocage se sont félicités, sur leur page Facebook "Nanterre Vénère en lutte contre la sélection et le plan étudiant", d'avoir été "finalement pris au sérieux" par la présidence. "Victoire, 70 places débloquées pour les sans facs !", ont-ils écrit. Cette annonce n'était pas confirmée par la direction de l'université dans la matinée.

Encore des cas "sans affectation". Selon les manifestants, la présidence s'est par ailleurs engagée à "traiter l'ensemble des dossiers déposés par les organisations représentatives". Mais ils appelent à un nouveau rassemblement mercredi car il reste selon eux "encore plusieurs cas sans affectation".