Le GR70, sur les traces de Robert Louis Stevenson dans les Cévennes

, modifié à
  • A
  • A
Le GR70 peut se faire en compagnie d'un âne ! 2:08
Le GR70 peut se faire en compagnie d'un âne ! © Maud Descamps / Europe 1
Partagez sur :
RANDO D'ÉTÉ - Cet été, Maud Descamps nous emmène sur les plus beaux chemins de randonnée. On attache ses chaussures et part sur le chemin de Stevenson, longue marche à travers les Cévennes.
ÇA VAUT LE DÉTOUR

C'est une randonnée qui fait saliver les amateurs : le GR70, 250 kilomètres à travers quatre départements : la Haute-Loire, la Lozère, l'Ardèche et le Gard. Ce GR70, on le connaît mieux sous le nom de chemin de Stevenson, du nom de l'écrivain de l'écrivain de L'île au trésor : Robert Louis Stevenson.

Une randonnée avec ou sans âne

En 1878, Stevenson a 28 ans. Il est fou amoureux d'une femme mariée et il déprime. Pour s'aérer les idées, il décide de traverser les Cévennes à pieds… avec une ânesse, Modestine. Cette grande marche, l'écrivain écossais l'a racontée dans un autre grand livre, Voyage avec un âne dans les Cévennes, quatre ans avant son éternel Île au trésor. Aujourd'hui encore, on peut faire le GR70 à la manière de Robert Louis Stevenson, en louant un âne pour le pèlerinage.

Ane

Le départ a lieu au Puy-en-Velay. C'est aussi le point de départ de Compostelle donc préparez-vous à partager la route avec un bon nombre de randonneurs ! Le chemin de Stevenson s'achève à Saint-Jean-du-Gard. Il faut compter dix jours de marche pour faire les 250 kilomètres. C'est une randonnée assez tranquille : pas de grosse difficulté du point de vue sportif. Ça grimpe un peu pour atteindre le sommet du Mont Lozère. Mais la vue au sommet sur les Cévennes vous fera très vite oublier l'effort.

Un chemin facile ponctué d'étapes magnifiques

De fait, le GR70 est une randonnée qu'on peut faire sans problème en famille, d'autant qu'on peut ne faire qu'une ou deux étapes. En effet, le chemin est toujours accessible par la route donc vous pouvez vous contentez de vous balader une journée ou ne faire que deux ou trois étapes. Ça vaut vraiment le coup : il y a de beaux villages, des bonnes tables, et puis surtout on est tranquille : il y a assez peu de monde sur le chemin en été.

Il y a quelques étapes incontournables, notamment celle du Bouchet-Saint-Nicolas, avec un magnifique lac dans le cratère d'un volcan. Autre étape immanquable : le village du Pont-de-Montvert, point de départ de la Guerre des Camisards. On est en plein pays protestant, comme l'était Stevenson d'ailleurs. On peut s'y baigner puisque la ville est traversée par le Tarn.

GR70

© Maud Descamps / AFP

Le GR70 est également rempli de bons plans. On vous conseille d'abord La Malle postale qui vous amène vos bagages à chaque étape. Et puis, si vous voulez une expérience un peu unique, allez passer une nuit à l'abbaye Notre-Dame-des-Neiges. Elle se situe dans les montagnes ardéchoises et on y découvre la vie des moines cisterciens-trappistes et en plus on y boit (avec modération) de l'excellente bière !

Pour en savoir plus

Le site des amis de Stevenson avec tous les itinéraires, les bonnes adresses et surtout les bons conseils pour bien préparer sa randonnée : https://www.chemin-stevenson.org/.