Que doivent faire les employeurs pour leurs salariés lors des grosses chaleurs ?

  • A
  • A
Bâtiment Chaleur Canicule
Les salariés qui travaillent en extérieur doivent être davantage protégés de la chaleur. Photo d'illustration. © MANAN VATSYAYANA / AFP
Partagez sur :
Le mercure est récemment monté assez haut dans une large partie de la France, rendant plus difficiles les conditions de travail. Mais les employeurs sont-ils tenus d'offrir des bouteilles d'eau à leurs salariés ? L'avocat Roland Perez, chroniqueur sur Europe 1, se penche sur ces questions, samedi.

La France subit depuis plusieurs jours des fortes chaleurs, avec un thermomètre dépassant par endroits les 35 degrés. Dans ce contexte, il devient plus difficile pour les salariés de travailler à l'extérieur, mais aussi à l'intérieur. Sur Europe 1, samedi matin, l'avocat Roland Perez liste les précautions que doivent prendre les employeurs à l’égard des salariés lorsque la température est trop élevée sur le lieu de travail.

C’est le ministère du Travail qui vient d’adresser aux entreprises une note leurs rappelant leurs obligations en cas de travail par fortes chaleurs. Travailler à l’extérieur ou dans des locaux étouffants peut avoir de graves conséquences sur la santé des salariés et n’oublions pas que les employeurs ont une obligation de protection de la santé de leurs salariés.

Trois litres d'eau minimum

Ils doivent ainsi tout faire pour empêcher la déshydratation et l’épuisement que peuvent provoquer les grandes chaleurs et de façon plus concrète renforcer les geste barrières pour éviter de porter le masque à l'intérieur, et puis surtout mettre à la disposition de tous les salariés des sources d’approvisionnement d’eau en bouteille ou robinets d’eau potable accessibles facilement. Quand elle le peut, l'entreprise peut adapter les horaires de travail pour, par exemple, commencer plus tôt et finir plut tôt afin d'éviter les montées de températures caniculaires à certaines heures de la journée, d’autant que l’on peut parfaitement connaître la météo à l’avance et même les températures qui exactes à venir.

Pour les salariés qui travaillent en l’extérieur, les obligations des entreprises sont encore plus drastiques. Il faut impérativement protéger les salariés du soleil en les équipant de chapeaux ou de casquettes. Il faut un local de repos prenant en compte les conditions climatiques et surtout mettre en place un tableau de roulement de pauses, pour ces salariés plus exposés à la chaleur que les autres. C'est a minima trois litres d’eau potables fraiches par jour et par personne qu’il faut mettre à leur disposition.

Des "sauveteurs secouristes du travail"

Dans les grandes entreprises, un ou plusieurs salariés ont été formés aux premiers secours à prodiguer en cas de malaise d’un collègue. Ils sont appelés les "sauveteurs secouristes du travail". Il y a d’ailleurs une plateforme téléphonique dédiée à la canicule, "Canicule info service" au 0 800 06 66 66 (appel gratuit).

Cette plateforme s’adresse à toute personne inquiète par les fortes chaleurs et les conséquences sur sa vie familiale ou professionnelle, comme les employeurs, les salariés, les particuliers. Tout le monde peut poser une ou plusieurs questions relatives aux conséquences des fortes chaleurs.

Europe 1
Par Roland Perez