Pollution de l'air : fin de la circulation différenciée en Ile-de-France lundi soir

, modifié à
  • A
  • A
Circulation Paris Pollution
La circulation différenciée avait été mise en place avant le week-end pour lutter contre la pollution. © GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :
Mise en place depuis jeudi pour tenter de lutter contre une pollution de l'air causée par les très fortes chaleurs, la circulation différenciée n'aura plus cours mardi. C'est également le cas à Lyon, où la qualité de l'air s'est améliorée après l'entrée en vigueur de cette mesure.

Le préfet de Paris Didier Lallement a annoncé la levée à partir de lundi 20 heures de la circulation différenciée en Île-de-France et, dès minuit, de l'ensemble des restrictions relatives à l'épisode de pollution à l'ozone, selon un communiqué. "Compte tenu de l'amélioration de l'air en Île-de-France", le préfet de police a "décidé de lever l'ensemble des mesures d'urgence de réduction des émissions polluantes à compter de mardi à minuit", selon un communiqué de la préfecture de police.

La circulation était différenciée depuis jeudi en Île-de-France pour faire face à l'épisode de pollution favorisé par les fortes chaleurs. Dans un territoire délimité par l'A86, seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air de classe 0, 1 et 2 étaient autorisés à circuler entre 05h30 et 20 heures. Les vitesses maximales étaient également réduites, passant à 110km/h, 90km/h et 70 km/h selon les voies.

"Seuil normal" de la qualité de l'air

La préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes a quant à elle levé lundi les restrictions annoncées quatre jours plus tôt à Lyon, à la suite d'un épisode de pollution à l'ozone. "La qualité de l'air est revenue à un seuil normal ce jour dans le Rhône. En conséquence, le préfet a décidé de lever l'ensemble des mesures restrictives mises en place suite à l'épisode de pollution de l'air à l'ozone qui avait débuté le 6 août", a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué.