Pics de pollution : à Paris, la circulation différenciée sera désormais déclenchée automatiquement

, modifié à
  • A
  • A
Le gouvernement veut réduire le nombre de véhicules autorisés à rouler en cas de pics de pollution. Photo d'illustration.
Le gouvernement veut réduire le nombre de véhicules autorisés à rouler en cas de pics de pollution. Photo d'illustration. © CLEMENS BILAN / AFP
Partagez sur :
Selon "Franceinfo", le gouvernement prévoit également de réduire le nombre de véhicules autorisés à rouler en cas de pics de pollution aux particules fines dans la capitale. 

Le gouvernement veut agir plus efficacement contre les pics de pollution à Paris. Selon les informations de Franceinfo, le ministère de la Transition écologique prévoit d'automatiser le déclenchement de la circulation différenciée dans la capitale et d'augmenter le nombre de véhicules interdits de circuler en cas de pics de pollution aux particules fines. 

Ainsi, lorsque le seuil d'alerte à la pollution aux particules fines sera atteint, la circulation différenciée sera déclenchée automatiquement. Comme le rappelle Franceinfo, jusqu'à présent, une décision de la préfecture était nécessaire pour la déclencher. Le seuil, calculé par Airparif, est de 80 micro-grammes par mètre cube d'air pendant 24 heures, ou de plus de 50 micro-grammes pendant 48 heures.  

Seules les vignettes 0 à 2 pourront rouler

Autre changement, alors qu'actuellement, en cas de circulation alternée, les véhicules ayant une vignette Crit'Air numérotée de 0 à 3 peuvent circuler, le ministère prévoit de réserver cette autorisation aux vignettes 0 à 2. 

Lundi matin, le ministre de la Transition écologique François de Rugy avait annoncé un "nouveau dispositif" à Paris permettant un déclenchement "beaucoup plus rapide" de la circulation alternée face aux pics.