Philippe Croizon, le retour à la vie : "Mon leitmotiv ? Dire que tout est possible"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Philippe Croizon évoque son accident, sa reconstruction et ses exploits chez Christophe Hondelatte. Un parcours pour montrer que tout est possible.
HONDELATTE RACONTE

Chez Christophe Hondelatte mercredi, Philippe Croizon évoque sa reconstruction et les étapes qui lui ont permis de traverser la Manche à la nage en 2010, alors qu'il est amputé des quatre membres. Un exploit qui en appellera d'autres, pour montrer que tout est possible même lorsqu'on traverse le pire.

"Je suis fier à 1.000% de ce que j'ai réalisé". Aujourd'hui, Philippe Croizon est connu du grand public pour ses exploits sportifs, alors qu'il est amputé des quatre membres depuis ses 26 ans. En 2010, il traverse la Manche à la nage. En 2012, il relie les cinq continents en 100 jours, là-aussi à la nage. En 2017, c'est au volant d'une voiture qu'il boucle le Rallye Dakar. Une renaissance, après toutes les épreuves qu'il a vécues. "Je suis fier à 1.000% de ce que j'ai réalisé. J'aime ma vie, car j'en ai fait quelque chose, mais il a fallu du temps", confie-t-il au micro d'Europe 1.

>> De 14h à 15h, c’est Hondelatte raconte sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission de Christophe Hondelatte ici

"Un tsunami pour la famille et les amis". Philippe Croizon revient en effet de très loin. Il a 26 ans lorsque survient l'accident qui changera sa vie, à jamais. Alors qu'il est sur son toit pour réparer son antenne de télévision, il touche une ligne de 20.000 volts. Suivront trois mois d'hospitalisation durant lesquels il subit de lourdes interventions chirurgicales. Philippe Croizon est en vie, il a survécu, mais il doit dire adieu à ses deux bras et ses deux jambes. "Quand on parle d'un accident : ce n'est pas seulement la victime qui est concernée. C'est un tsunami pour la famille et les amis. Plus personne ne sait comment interpréter la personne", souligne-t-il.

croizon

Christophe Hondelatte et Philippe Croizon ©Europe 1

Entre 1994 et le début de ses exploits sportifs, en 2010, seize années difficiles passeront. "Il y a deux fois où j'ai connu le renoncement et l'échec : c'est quand j'ai voulu mettre fin à mes jours", reconnaît-il. Alors qu'il est au plus bas pendant cette période, un déclic va avoir lieu et tout changer : une phrase de son ami Jacky. Un jour, Philippe Croizon lui dit qu'il veut mourir. Jacky lui répond alors : "Tu as pensé à tes fils ? Ils ont besoin de toi". "C'est la phrase qui a déclenché le retour à la vie", analyse, avec du recul, Philippe Croizon. Il comprend alors une chose : "le plus important, c'est de se fixer un objectif pour continuer à vivre."

Entendu sur europe1 :
Si on me redonne mes bras et mes jambes, je ne retourne pas à ma vie d'avant

"Ma vie d'aujourd’hui est riche". Son premier objectif sera de se tenir debout et de marcher avec des prothèses. Ensuite ? Il se fixe comme ambition de conduire à nouveau. D'autres défis suivront, jusqu'à son premier exploit au retentissement médiatique en 2010 : la traversée de la Manche à la nage. "Il y a eu ce coup du destin (l'accident, ndlr), cette reconstruction, et j'ai envie de montrer que c'est jouable. (...) Mon leitmotiv ? Dire que tout est possible."

Une renaissance totale, au point que lorsque Christophe Hondelatte l'interroge sur sa vie d'avant, quand il était entièrement valide, sa réponse peut surprendre. "Si on me redonne mes bras et mes jambes, je ne retourne pas à ma vie d'avant. C'est sûr et certain. Ma vie d'aujourd’hui est riche, j'aime ce que je fais", indique-t-il. Philippe Croizon a d'ailleurs déjà son prochain défi en tête : un one-man-show. "Je suis en écriture avec Jérémy Ferrari. (...) Ce sera pour septembre ou octobre 2019", annonce-t-il.