Paris : deux personnes en garde à vue après l'agression d'un boucher bio

, modifié à
  • A
  • A
Des militants antispécistes ont agressé un boucher bio samedi à Paris. (Image d'illustration)
Des militants antispécistes ont agressé un boucher bio samedi à Paris. (Image d'illustration) © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Un boucher bio du 10ème arrondissement de Paris a été agressé par des militants antispécistes samedi. Il a déposé plainte et deux personnes ont été placées en garde à vue.

Le boucher bio du marché couvert du 10ème arrondissement de Paris a été agressé par des militants antispécistes samedi. Il a déposé plainte et deux personnes ont été placées en garde à vue.

Alors qu'il préparait la commande d'un client, Steevens Kissouna a reçu un jet de faux sang sur la tête. Une vingtaine de militants antispécistes - qui dénoncent la hiérarchie entre les hommes et les animaux - ont vandalisé son étal et scandé des slogans comme "liberté, défense des animaux", a raconté le boucher à BFMTV. Les commerçants ont fini par fermer les grilles du marché couvert devant lequel les militants ont continué de manifester. 

Une journée de travail perdue

Après plusieurs heures de nettoyage, l'artisan a dû se résoudre à jeter sa marchandise. Hélène Duverly, maire adjointe au commerce et à l'artisanat à la mairie du 10ème, a déclaré qu'elle allait plaider sa cause pour qu'il soit indemnisé par le fonds d'aide pour les commerces dégradés lors des manifestations des "gilets jaunes". Le boucher a par ailleurs déposé plainte et deux personnes ont été placées en garde à vue. Le lendemain de l'agression, Steevens Kissouna n'a pas ouvert son étal.

Plusieurs boucheries et poissonneries ont fait l'objet de dégradations dans toute la France depuis 2017.