«On va redoubler de vigilance» : les usagers des trottinettes électriques à l'aube de la verbalisation

Les accidents de trottinettes électriques poussent à l'encadrement 1:34
  • Copié
Wilfried Devillers
La France va procéder à l'immatriculation de 15.000 trottinettes en libre-service afin de contrôler les infractions, en hausse. Une nouvelle qui sensibilise les usagers de ce nouveau moyen de locomotion, qui préfèrent redoubler de vigilance sur la route plutôt que de payer des amendes. Europe 1 les a interrogés sur le bitume.

La Ville de Paris va-t-elle interdire la trottinette électrique en libre-service ? Le nombre d'accidents en hausse pousse la municipalité à réfléchir à cette éventualité. Pour l'instant, la mairie a décidé de simplement serrer la vis aux opérateurs avec de nouvelles règles. À compter de la semaine prochaine, les 15.000 trottinettes en libre-service devront être immatriculées progressivement. Une idée pour faciliter la verbalisation des fous du guidon. Kenza et Agnès roulent toutes les deux sur la même trottinette. Elles grillent un feu rouge et se garent un peu plus loin, dans une rue piétonne. "On n'applique pas trop le code de la route, on pense que nous sommes prioritaires", estime Kenza au micro d'Europe 1.

Quand elles apprennent qu'elles pourraient bientôt être verbalisées, voire bloquées par l'application pour non-respect du code de la route, leur discours change. "Si l'on sait qu'on va être verbalisé et que les mesures vont être renforcées, alors oui, on va faire plus attention", admettent-elles. Respecter le code de la route ne semble pas être le fort des usagers de trottinettes. William est le premier à le reconnaître : "Ça peut arriver qu'on passe parfois aux feux rouges. Il y a, à mon sens, beaucoup d'infractions, c'est quand on a la sanction qu'on plus attention."

Une sanction pour "plus faire attention"

À Paris, 22 personnes à trottinette ont été tuées en 2021. Les accidents sont quasi-quotidiens. Alors toutes les mesures pour renforcer la sécurité vont dans le bon sens. "Il faut plus contrôler pour éviter les plus gros accidents", estime Sookie. "À Paris, c'est très dangereux. On peut facilement avoir un accident. Les automobilistes ne font pas vraiment attention à nous." Dès lundi prochain, les opérateurs de trottinettes à Paris se sont engagés à renforcer les contrôles pour que l'interdiction aux mineurs soit bien respectée.