Nouvelle vidéo choc de L214 : "Une écrasante majorité des animaux sont élevés dans des conditions similaires"

  • A
  • A
Photo d'un cochon (vidéo L214)
Attention, les images de la nouvelle vidéo de l'association L214 peuvent choquer. © Capture d'écran L214
Partagez sur :
L214 a publié jeudi une nouvelle vidéo choc, qui montre les conditions d'élevage de cochons dans une ferme du Finistère. La présidente de l'association, Brigitte Gothière, a affirmé au micro d'Europe 1 que les cages à truies et le sol en caillebotis sont monnaie courante.  
INTERVIEW

Des enclos crasseux et même des cadavres. Quelques mois après une vidéo choc dans un élevage de lapin, l'association L214 a dévoilé les conditions d'élevage de milliers de cochons dans une ferme du Finistère. Affilié au groupe Triskalia, cet élevage, l'un des plus importants de la région, compte 800 truies reproductrices et plusieurs milliers de cochons à engraisser, selon l'association. Malgré la violence des images diffusées sur les réseaux sociaux par L214, sa présidente, invitée du Grand journal du soir, affirme "qu'une écrasante majorité des animaux [en élevage] sont élevés dans des conditions similaires". 

"Des truies qui sont enfermées dans des cages où elles peuvent juste se lever et se coucher, c'est commun à l'ensemble des élevages", renchérit Brigitte Gothière, qui poursuit : "Aujourd'hui, sur les élevages de cochons, 95% des animaux n'ont pas accès à l'extérieur, et vivent sur caillebotis - un sol ajouré – au-dessus de leurs excréments. Quant aux truies qui peuvent juste se lever ou se coucher, c'est commun à l'ensemble des élevages."

Des conditions qui peuvent pousser au cannibalisme

L'autre point choquant de cette nouvelle vidéo repose sur les conditions d'hygiène dans lesquelles vivent ces animaux. Si Brigitte Gothière espère que "ce ne soit pas le cas dans d'autres élevages", elle en doute : "l'ensemble des enquêtes menées par L214 et les autres associations montrent des conditions préoccupantes pour des animaux qui sont sensibles, et qui, dans ces conditions, développent des troubles du comportement et peuvent s'agresser les uns les autres." Et, effectivement, la vidéo de l'association comporte des images où l'on voit un cochon vivant se faire manger par ses pairs. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo