Mantes-la-Jolie : jets de cocktails Molotov et bonbonnes de gaz incendiées près de deux lycées

, modifié à
  • A
  • A
Quatre personnes ont été interpellées mercredi à Mantes-la-Jolie. (Photo d'illustration) © PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et de grenades de "désencerclement" pour mettre fin à un attroupement d'une centaine d'individus, mercredi, près de deux lycées de Mantes-la-Jolie. 

De violents incidents ont éclaté mercredi matin près de deux lycées de Mantes-la-Jolie avec des jets de cocktails Molotov sur les forces de l'ordre et des bonbonnes de gaz lancées dans des poubelles en feu, a appris l'AFP de source policière.

Les incidents se sont produits aux abords des lycées Jean-Rostand et Saint-Exupéry, dans le quartier populaire du Val-Fourré. Peu après 8 heures, "une quarantaine d'individus cagoulés" et "munis de bâtons et d'engins incendiaires occupaient la chaussée en rassemblant des poubelles", a précisé une source policière.

Des armes blanches découvertes sur les lieux. La police a alors fait usage de gaz lacrymogène pour permettre aux pompiers d'intervenir. Arrivés sur place peu après 9 heures, ces derniers ont découvert "des armes blanches au sol", a poursuivi la même source.

Quelques instants plus tard, cinq poubelles ont été incendiées un peu plus loin et des jeunes ont alors lancé des cocktails Molotov sur la police, sans faire de blessé. Des bonbonnes de gaz, dérobées dans plusieurs propriétés alentour, ont également été jetées dans les flammes, sans provoquer d'explosion. La police a compté dix bonbonnes partiellement calcinées.

Quatre interpellations. Les forces de l'ordre ont fait usage de nombreuses armes de défense : vingt-deux grenades de désencerclement ont notamment été tirées pour mettre fin à l'attroupement hostile qui, au plus fort de la matinée, a compté jusqu'à une centaine d'individus d'après la police. Quatre personnes ont été interpellées au total.

Des dizaines de lycées ont été perturbés en France mercredi au troisième jour de la mobilisation contre les réformes dans l'éducation, dans la foulée du mouvement des "gilets jaunes". Deux adolescents ont été grièvement blessés lors d'affrontements avec la police dans le Val-d'Oise et dans le Loiret.