Maladie d'Alzheimer : où en est la recherche ?

, modifié à
  • A
  • A
La stratégie des chercheurs cible désormais la maladie en amont (photo d'illustration). 1:42
La stratégie des chercheurs cible désormais la maladie en amont (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Les médicaments contre la maladie d'Alzheimer, qui touche 1,2 million de Français, ne sont plus remboursés en raison de leur manque d'efficacité. Mais la recherche continue de progresser et les stratégies évoluent. 
DÉCRYPTAGE

Un Français sur deux connaît une personne vivant avec Alzheimer, selon le baromètre de la fondation Médéric. La maladie touche en effet 1,2 million de personnes dans le pays, mais ses traitements ne sont plus remboursés depuis 2018, en raison de leur manque d'efficacité. En parallèle, la recherche continue de progresser. À l'occasion de la journée mondiale de la maladie d'Alzheimer, Europe 1 fait le point. 

"Stopper la maladie à un stade où la récupération est possible"

L'une des grande découvertes de ces quinze dernières années, c'est que la maladie d'Alzheimer, débute silencieusement, dix ou vingt ans avant le début des symptômes. La nouvelle stratégie des chercheurs consiste donc à repérer les malades en amont, par la génétique ou grâce à de l'imagerie cérébrale, et à mettre au point des traitements à leur donner plus tôt. 

"Il y a à peu près une centaine de molécules dans le monde qui sont en cours d'essai, avec différentes cibles, pour lesquelles on attend les résultats", explique à Europe 1 le Professeur Philippe Amouyel, directeur général de la Fondation Alzheimer. "Au lieu d'être utilisées au moment où les gens ont les symptômes, elles sont utilisées avant les symptômes, en espérant qu'elles pourront avoir un effet et stopper la maladie à un stade où la récupération est possible."

Des résultats significatifs dès l'année prochaine ? 

L'idée est simple : puisqu'on n'arrive pas réparer le cerveau, il faut le protéger plus tôt. Parmi ces traitements à l'essai, certains visent donc à protéger les neurones pour limiter les troubles de la mémoire. D'autres ont pour but de bloquer la formation de la protéine amyloïde, qui perturbe le cerveau des malades. Et même si aucun nouveau médicament pour soigner Alzheimer n'a été mis sur le marché depuis plus de 15 ans, cette fois les experts sont plus optimistes : ils espèrent des résultats d'essai cliniques significatifs dès l'année prochaine.

Europe 1
Par Anne Le Gall, édité par Margaux Lannuzel