Macron : Mireille Knoll "assassinée parce qu'elle était juive"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le chef de l'Etat a évoqué le meurtre de l'octogénaire lors de l'éloge funèbre qu'il a prononcé en hommage à Arnaud Beltrame, mercredi, dans la cour des Invalides.

L'octogénaire juive Mireille Knoll, dont le meurtre a ravivé les inquiétudes sur l'antisémitisme, a été "assassinée parce qu'elle était juive", victime du même "obscurantisme barbare" que le gendarme tué par le djihadiste de l'Aude, a déclaré mercredi Emmanuel Macron. L'"obscurantisme barbare (...) nie la valeur que nous donnons à la vie, valeur niée par le terroriste de Trèbes, valeur niée par le meurtrier de Mireille Knoll, qui a assassiné une femme innocente et vulnérable parce qu'elle était juive et qui ainsi a profané nos valeurs sacrées et notre mémoire", a affirmé le chef de l'Etat lors d'une allocation solennelle dans la cour d'honneur des Invalides en hommage à Arnaud Beltrame.

Mireille Knoll "pensait que tout le monde était bon comme elle" :