Livraisons, applications… Neuf initiatives pour aider les personnes âgées confinées

, modifié à
  • A
  • A
Des initiatives ont été lancées un peu partout en France pour venir en aide aux personnes âgées.
Des initiatives ont été lancées un peu partout en France pour venir en aide aux personnes âgées. © AFP
Partagez sur :
Des associations et des entreprises se mobilisent pour aider les personnes âgées en faisant des courses ou en prenant de leurs nouvelles par téléphone. Europe 1 a recensé neuf initiatives solidaires en cette période de confinement.

Avec le confinement, certaines personnes âgées se trouvent en difficulté pour simplement faire des courses ou pour avoir des nouvelles de leurs proches. Mais de nombreuses initiatives ont été lancées un peu partout en France, notamment à travers des services de livraison, que ce soit par des associations ou des entreprises. Europe 1 a compilé neuf de ces initiatives, mardi dans l’émission La France Bouge.

"La Croix-Rouge chez vous", un service d’écoute et de livraison solidaire

Pour répondre à la crise, la Croix-Rouge française a suspendu certaines de ses activités pour se concentrer sur la réponse à l’urgence sanitaire et sociale (secours, maraudes, centres d’hébergement pour sans-abri, distribution alimentaire). Elle complète aujourd’hui sa réponse avec "Croix-Rouge chez vous", un dispositif qui s’adresse aux personnes vulnérables confinées en situation d’isolement social.

"Cela permet d’apporter une écoute chaleureuse et un service de livraison solidaire de biens de première nécessité aux personnes isolées qui n’ont pas de proches ni de liens familiaux. Nos bénévoles sont à disposition aussi pour une livraison de médicaments si c’est nécessaire", explique Marie Almeras, responsable du projet “Croix-Rouge chez vous”.

Le service est disponible 7 jours sur 7, de 8h à 20h, au 09.70.28.30.00.

Les jeunes du service civique mobilisés

La réserve civique (jeveuxaider.gouv.fr), ouverte à tous les citoyens, représente pour les jeunes volontaires du service civique la possibilité de s’engager encore davantage dans la lutte contre les effets de la crise sanitaire.

"Nous avons aujourd’hui plus de 300 jeunes en service civique à la Croix-Rouge, pour faire notamment des courses à leurs voisins. La majorité des 55.000 jeunes sous contrat de service civique font du télétravail, notamment pour rester en lien avec des personnes âgées, par exemple en leur envoyant des cartes postales numériques, des jeux et des charades pour exercer la mémoire. Ils peuvent aussi effectuer des missions sur le terrain. Les jeunes sont mobilisés", assure Béatrice Agrand, présidente de l’Agence du service civique.

Recevoir la visite du facteur

Depuis 2017, la Poste a lancé son service "Veiller sur mes parents", qui consiste à proposer une visite régulière par le facteur aux seniors, ainsi qu’un compte rendu des visites aux proches qui ont souscrit un abonnement. "Nous comptons plus de 9.000 bénéficiaires. Cela consiste à visiter les personnes âgées à leur domicile du lundi au samedi. C’est important que le facteur puisse continuer à voir les personnes âgées pendant le confinement, pour rompre l’isolement et rassurer leurs proches", explique Vincent Deloche, responsable du projet “Veiller sur mes parents” à La Poste.

Pendant le confinement, les bénéficiaires ont droit à une visite gratuite par semaine. "Avant chaque visite, nous demandons au bénéficiaire s'il souhaite être rencontré ou non. S'il ne le souhaite pas, le facteur passe un coup de téléphone. C’est un moment d’écoute et de partage."

"Mamie Boom", une chaîne de solidarité animée par des volontaires

Céline Leblanc a fondé "Mamie Boom", une chaîne de solidarité à destination des personnes âgées, animées par plusieurs dizaines de volontaires. "Il y a un service de livraison et un service d’appel pour maintenir le lien social. On a 200 volontaires dans toute la France pour venir en aide les personnes âgées. Ma grand-mère est en Ephad, à 400 kilomètres de moi, à Poitiers, c’est ce qui m’a donné l’idée de créer cette chaîne de solidarité", raconte Céline Leblanc.

Le service d’appel pour les personnes âgées est disponible au 07.49.28.27.28.

Une application à destination des personnes âgées dans les quartiers populaires

Une application (En mode confiné) a été lancée par l’association Banlieues santé, afin de venir en aide aux personnes âgées dans les quartiers populaires. "C’est une application de coordination sanitaire qui permet d’identifier les associations ainsi que les personnes âgées isolées dans les quartiers populaires essentiellement, ou dans des résidences sociales collectives", explique Abdelaali El Badaoui, président fondateur de Banlieues Santé.

"Ces personnes-là, des patients à risques, ont très peu de moyens de se déplacer et ne parlent pas forcément Français. On a donc voulu toucher ces populations les plus fragilisées en préparant un plateau repas ou un colis alimentaire, avec des normes sanitaires strictes. Il y a aussi la possibilité d’avoir une téléconsultation", détaille-t-il. Les services sont accessibles en Seine-Saint-Denis et sont en cours de déploiement à Marseille et à Toulouse.

Une start-up mobilise des bénévoles pour faire des courses et passer des appels aux proches

La start-up "Mon Emile" intervient en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et dans le Sud pour faire des courses ou aider les personnes âgées à passer des coups de téléphone à leurs proches. "On a regroupé un nombre important de bénévoles, essentiellement des soignants ou du personnel médico-social. On va faire des courses ou aider les personnes âgées à passer des coups de téléphone à leurs proches pour rompre leur isolement", déclare Emile Brin, fondateur de Mon Emile.

Une application pour livrer gratuitement des médicaments

La start-up Wi pharma propose de son côté une livraison gratuite et solidaire de médicaments à travers son application. "On a redimensionné l’application pour être gratuite pour toutes les pharmacies de France qui en font la demande. Elle est gratuite pendant tout le confinement pour permettre aux patients, ou aux aidants, d’envoyer l’ordonnance aux pharmaciens, qui va ensuite préparer la commande. Ensuite, le pharmacien remet les médicaments aux bénévoles qui vont les déposer, soit au pied de l’immeuble, soit devant la porte du patient pour respecter les mesures sanitaires", détaille Annabelle Champagne, dirigeante et fondatrice de Wi pharma.

Envoyer des photos (et des nouvelles) à ses grands-parents

Le service Parlapapi propose d’envoyer des nouvelles aux grands-parents, à travers des photos imprimées envoyées régulièrement. "C’est une solution qui permet aux familles d‘envoyer des nouvelles sous forme de petites photos imprimées papier, à leurs grands parents. Concrètement on réunit les familles dans une conversation WhatsApp, on collecte les photos et on les envoie dans une petite enveloppe rouge avec un message", précise Pierre-Hugues Moreau, fondateur de Parlapapi.

Un autre service permet, depuis le début du confinement, d’entrer en contact avec des personnes isolées. "On a aussi lancé une initiative pour écrire à des personnes âgées qu’on ne connaît pas. Ce sont des personnes qui souffrent d’isolement, on va leur envoyer des photos et des messages."

Des smartphones et des tablettes mis à disposition dans les Ehpad

Certideal, site de produits électroniques reconditionnés, vient en aide aux résidents des Ehpad en donnant gratuitement des smartphones et des tablettes. "On offre aux Ehpad des smartphones et des tablettes pour rompre l’isolement et permettre aux personnes âgées de prendre des nouvelles de leurs proches", soutient Laure Cohen, cofondatrice de Certideal.

Un numéro vert est également mis à disposition avec 40 collaborateurs de Certideal qui vont aider les personnes âgées à bien comprendre le fonctionnement et l’utilisation des nouvelles technologies, chaque jour de 10h à 18h. "Certaines personnes ne se sont pas familiarisées avec des smartphones et des tablettes. On leur explique par exemple comment faire tourner la caméra pour se filmer."