Saucisson 1:52
  • Copié
Elise Denjean, édité par Solène Delinger
Depuis 2017, le magazine "60 millions de consommateurs" désigne chaque année les entreprises qui se distinguent par des pratiques contestables à l’encontre des consommateurs. En 2021, ce n'est pas une société mais plusieurs qui sont dans son collimateur : les industriels de la charcuterie. 
DÉCRYPTAGE

Les industriels de la charcuterie doivent certainement grincer des dents. Le magazine 60 millions de consommateurs  leur a en effet décerné son "Cactus d'or", récompense attribuée aux entreprises aux pratiques contestables. 60 millions de consommateurs les pointe du doigt pour avoir attaqué l'application Yuka, qui a dévoilé l'immense quantité de sels nitrités dans la charcuterie. 

La profession "bafoue le droit à la transparence"

Le magazine reproche à la Fédération des industriels de la charcuterie d'avoir attaqué à trois reprises cette année Yuka, la fameuse application mobile qui décrypte les compositions des produits. Les charcutiers, eux, crient au dénigrement. "Le lobby de la charcuterie industrielle tente de bâillonner Yuka", répond Julie Chapon, la fondatrice de l’application utilisée par 15 millions de consommateurs en France, dans 60 millions de consommateurs.

Les sels nitrités sont classés comme cancérogènes probables par l'Organisation mondiale de la santé. C'en est trop pour 60 millions de consommateurs. "La profession bafoue le droit à la transparence, tout comme Red SFR, d'une certaine manière, qui ne cesse d'augmenter ses tarifs", Hervé Cabibbo, rédacteur en chef adjoint du magazine. 

Leboncoin et Interflora dans le palmarès

Dans ce palmarès, on retrouve aussi Leboncoin, dont le service client est injoignable, ou encore Interflora, qui coche par défaut une case pour un abonnement automatique de livraison de fleurs, ce qui n'est pas du tout légal. Le point commun entre la plupart de ces pratiques est qu'elles perdurent. Bon nombre d'acteurs cités ont en effet déjà été épinglés à plusieurs reprises.