L'Auvergne-Rhône-Alpes sur le point de lancer sa campagne de dépistage massif avant Noël

  • A
  • A
La région Auvergne-Rhône-Alpes a identifié au moins 600 lieux de tests. 1:23
La région Auvergne-Rhône-Alpes a identifié au moins 600 lieux de tests. © AFP
Partagez sur :
La région Auvergne-Rhône-Alpes, la plus touchée par la seconde vague épidémique du Covid-19, a commandé quelque deux millions de tests pour permettre à sa population de se faire dépister plus facilement avant la période cruciale des fêtes. Du 14 au 23 décembre, 10.000 personnes seront mobilisés pour tester.

On en sait un peu plus sur la campagne de tests massifs qui sera menée dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, région qui reste encore aujourd'hui la plus touchée de France par l’épidémie de coronavirus, même si les chiffres de contamination et d'hospitalisation, comme sur la majeure partie du territoire, sont orientés à la baisse. Cette campagne aura lieu du 14 au 23 décembre prochains, dans les huit départements de la région. En tout, deux millions de tests PCR et antigéniques ont été précommandés.

600 lieux de tests ont d'ores et déjà été repérés, d'autres centres provisoires seront créés. Et 10.000 personnes seront mobilisées pour tester. Il y aura aussi un ciblage sur des lieux précis, explique au micro d’Europe 1 Laurent Wauquiez, le président Les Républicains de la Région. "On va directement se déplacer dans des administrations, des lycées, des entreprises pour faire des tests. L’objectif est de permettre à tous ceux qui le souhaitent dans notre région, avant Noël et pour protéger nos proches, de pouvoir se tester", fait-il valoir.

Tester avant Noël pour prévenir une reprise épidémique après les fêtes

Mais est-ce le bon moment pour le faire ? Le maire de Lyon, l'écologiste Grégory Doucet, a émis des doutes ces derniers jours, expliquant que les tests sont moins utiles en période de reflux de l'épidémie et qu'il vaudrait mieux le faire, après Noël.  

Pour Bruno Lina, virologue, et président du comité scientifique qui conseille la Région, cette campagne massive de dépistage tombe au moment opportun s’il l’on tire les leçons de ce qui a pu se passer aux Etats-Unis. "Une semaine avant Thanksgiving, on a eu une recrudescence du nombre de cas", rappelle-t-il. "L’utilité d’un test avant permet d’identifier les personnes infectées, pour leur permettre de ne pas aller à un réveillon en famille. Il convient d’être prudent pour éviter la reprise épidémique après Noël."

La Région, qui ne pourra pas faire sans l'aide de la ville de Lyon, propose donc d'unir les forces et d'organiser aussi un dépistage après les fêtes.

Europe 1
Par Jean-Luc Boujon, édité par Romain David