Coronavirus : la France et l'Allemagne lèvent l'interdiction d'exporter du matériel médical, annonce Thierry Breton

, modifié à
  • A
  • A
Thierry Breton était l'invité d'Europe 1 dimanche. 2:43
Thierry Breton était l'invité d'Europe 1 dimanche. © Europe 1
Partagez sur :
Alors que l'Europe est devenue le nouvel épicentre de la pandémie de coronavirus, Thierry Breton, commissaire européen pour le marché intérieur, assure que ses équipes coordonnent "sans relâche" les approvisionnements nécessaires dans les pays les plus touchés. La France et l'Allemagne, qui avaient interdit l'export de matériel médical, l'ont rétabli.
INTERVIEW

L'Europe est désormais considérée par l'Organisation mondiale de la santé comme l'épicentre de la pandémie de Covid-19. Thierry Breton, commissaire européen pour le marché intérieur, affirme sur Europe 1 que "l'Europe coordonne sans relâche" et que ses équipes s'occupent notamment depuis mardi dernier de "l'ensemble des approvisionnements nécessaires, essentiellement ceux pour protéger les personnels hospitaliers". Des pays parmi lesquels la France ou l'Allemagne début mars avaient interdit leurs exportations de matériel médical, notamment de masques. C'est désormais levé, indique-t-il au micro de Patrick Cohen sur Europe 1. 

Reprise des exports "sous contrôle strict"

"Au début, un certain nombre de pays ont vu des phénomènes anormaux, hélas, de personnes qui ont voulu spéculer sur ces matériels. Et donc - et je pense que ces deux pays ont eu raison - la France et l'Allemagne ont décidé de bloquer les stocks, de voir ce dont ils disposaient, pour éviter la spéculation", rappelle le commissaire européen. Le 4 mars, ces deux Etats ont en effet publié des décrets, la France un décret de réquisition de ce matériel pour ses soignants, et l'Allemagne une ordonnance d’interdiction d’exportation de Berlin.

"Nous avons eux des discussions avec les autorités françaises et allemandes et je suis heureux de vous annoncer que désormais, la possibilité d’export est à nouveau rétablie, bien entendu sous contrôle strict", a fait savoir Thierry Breton. Selon le commissaire européen chargé du marché intérieur, l'Allemagne a par ailleurs annoncé samedi que plus d’un million de masques allaient être envoyés immédiatement en Italie - le pays le plus touché et "qui a le plus besoin d'équipements". "On va tous se mobiliser pour que l'Italie puisse les avoir".

La priorité européenne est donc de livrer plusieurs millions de masques pour pouvoir protéger les personnels de santé. "Dans cette pandémie, la coopération internationale est absolument essentielle", rappelle Thierry Breton.

Europe 1
Par Séverine Mermilliod