La France en retard dans la lutte contre le réchauffement climatique : "Il faut passer à la vitesse supérieure"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dans le Grand journal du soir, la présidente du Haut conseil pour le climat évoque le premier rapport de l'institution, qui juge insuffisants les efforts de la France dans la lutte contre le dérèglement climatique. 
INTERVIEW

Dans son premier rapport, le Haut conseil pour le climat (HCC), mis en place par Emmanuel Macron, invite la France à revoir sa politique de lutte contre le réchauffement. Malgré des "objectifs ambitieux", le HCC juge les "actions insuffisantes" et les "dispositifs trop faibles". Dans le Grand journal du soir mercredi, Corinne Le Quéré, climatologue et présidente du HCC, a évoqué ces premières conclusions.

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Les émissions de gaz à effet de serre baissent deux fois moins vite que prévu"

"Les objectifs sont biens et ambitieux", souligne de nouveau la climatologue au micro d'Europe 1, mais la France n'en fait pas assez selon elle. Ainsi, sur ces quatre dernières années, elle relève que la France n'a pas tenu ses objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre. "Elles baissent deux fois moins vite que prévu", déplore-t-elle.

Pour le Haut conseil, il faut des réformes structurelles pour mettre le climat "au cœur de l'action publique". "On parle notamment de taxe carbone pour accélérer la décroissance des émissions, mais il faut mettre toutes sortes d'autres mesures en place", souligne la spécialiste. "Il faut qu'on passe à une vitesse supérieure au niveau des actions pour combattre le changement climatique", affirme ainsi Corinne Le Quéré. Dans son premier rapport, le HCC invite par exemple à inscrire dans la loi les objectifs à court terme de réductions d'émissions, pour ainsi envoyer un signal à tous les acteurs.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau