Intempéries dans le Sud-Est : au moins quatre corps échoués sur les côtes italiennes

, modifié à
  • A
  • A
italie, intempéries
Après les intempéries, au moins quatre corps ont échoué sur les côtes italiennes. © Vincenzo PINTO / AFP
Partagez sur :
Après les intempéries de vendredi, dans l'arrière-pays niçois, les secours s'activent toujours pour retrouver les personnes disparues. Dimanche, au moins quatre corps ont été retrouvés sur les côtes italiennes. les autorités françaises et italiennes cherchent désormais à les identifier.

Au moins quatre corps ont été récupérés dimanche sur les rives méditerranéennes de la Ligurie, ont annoncé l'agence Ansa et d'autres médias, précisant que les autorités italiennes et françaises cherchaient conjointement à déterminer leur identité.

Des personnes recherchées en France ?

Une équipe d'enquêteurs des capitaineries maritimes, des carabiniers et de la police "sont en contact avec les autorités françaises pour donner un nom et un visage" aux cadavres échoués sur les rivages de la Riviera italienne, non loin des côtes françaises, a précisé Ansa. Les autorités ligures n'ayant pas fait état de disparus jusqu'ici, l'hypothèse privilégiée des enquêteurs est que certaines des victimes sont des personnes portées disparues ou recherchées en France, selon l'agence.

Les autorités italiennes sont en "contact constant avec les autorités françaises parce que tous les disparus déclarés entre vendredi et samedi en France résident dans des localités proches" de la Riviera italienne, écrit La Repubblica. Un cinquième corps récupéré dans le fleuve Roya serait celui d'un berger porté disparu près du col de Tende et dont la nationalité, française ou italienne, ne semblait pas formellement établie dimanche soir.

Deux morts côté italien

L'Italie a pour sa part confirmé la mort de deux personnes sur son territoire, un pompier décédé en intervention et un automobiliste dont le véhicule est tombé dans un cours d'eau en crue. Les autorités et les experts pensent que le vent libeccio a pu pousser les corps jusqu'aux rivages italiens. "Techniquement les vagues sont orientées au sud-sud-ouest, comme les vents de surface, mais le courant habituellement va dans le sens contraire", a expliqué un responsable de l'agence pour la protection de l'Environnement de Ligurie, cité par Ansa.

Des pluies diluviennes, plus de 60 centimètres localement, se sont abattues entre vendredi et samedi sur le Piémont, la Ligurie, le Val d'Aoste et dans une moindre mesure la Lombardie, faisant sortir les cours d'eau de leur lit et provoquant des crues éclair, des inondations et des glissements de terrain. Des torrents d'eau et de boue ont envahi villes, villages et routes, détruit plusieurs ponts, submergé des commerces et des logements, emporté maisons et véhicules. Par endroits, le fleuve Po a dépassé de trois mètres sa cote habituelle.

L'Italie avait craint samedi un bilan humain beaucoup plus lourd, faisant état de 22 disparus, dont 21 au passage du col de Tende, côté français, dans l'arrière-pays niçois. Finalement ces personnes ont été localisées sur la commune de Viévola, et évacuées. L'opération s'est terminée après le retour en Italie des huit derniers naufragés de la route, cinq Italiens et trois Français, à bord d'un hélicoptère des pompiers, ont indiqué les secours dimanche.