1:14
  • Copié
Jean-Baptiste Marty, édité par Ugo Pascolo , modifié à
À la veille de la cérémonie d’hommage national pour les 42 victimes françaises des attaques terroristes du Hamas aux Invalides, la colère ne retombe après l’annonce de la présence de cadres de La France Insoumise et notamment de la députée Mathilde Panot. Selon les informations d’Europe 1, des troubles pourraient se produire durant la cérémonie.

A la veille de l’hommage national aux Invalides pour les 42 victimes françaises des attaques terroristes du Hamas, le Renseignement montre son inquiétude. Selon les informations d’Europe 1, il redoute des risques de perturbations lors de la cérémonie qui doit se tenir mercredi matin aux Invalides. En cause, la polémique autour de la venue de membres de La France Insoumise - et notamment de Mathilde Panot -, lesquels refusent de qualifier le Hamas comme une organisation terroriste.

La colère des familles des victimes

C’est une cérémonie qui sera surveillée de près par les autorités. Selon les informations d’Europe 1, le Renseignement craint des perturbations à l’occasion de l’hommage national aux Invalides pour les 42 victimes françaises des attaques terroristes du Hamas. A l’origine de ces inquiétudes, la participation contestée de certains membres de La France Insoumise, à l’instar de Mathilde Panot, qui, pour la plupart, avaient refusé de qualifier le Hamas d’organisation terroriste.

Selon le Renseignement, des perturbations pourraient donc avoir lieu durant la cérémonie, à l’intérieur même des Invalides. Des participants, hostiles à la présence des Insoumis, pourraient tourner le dos aux élus lors du dépôt de la gerbe de fleurs comme ce fut le cas le 27 janvier dernier lors d’une cérémonie à la mairie du 18e arrondissement. La députée Renaissance Caroline Yadan avait alors tourné le dos à Aymeric Caron, élu Insoumis. Toujours selon le Renseignement, certains membres des familles des victimes pourraient également refuser de serrer la main des cadres de La France Insoumise.

Des militants devant les Invalides

Des sympathisants de plusieurs mouvements sionistes ont décidé de se rassembler pacifiquement devant les Invalides. Ils entendent protester contre la présence des Insoumis, qui, selon eux, "attisent la haine des Juifs en France par leur inversion accusatoire". Ils reprochent aux élus de ne pas condamner les exactions du Hamas, groupe terroriste à l’origine de la mort des 42 victimes françaises du 7 octobre dernier.