D'où vient le carton jaune au football ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Dans l'émission "Historiquement vôtre", sur Europe 1, le journaliste David Castello-Lopes revient sur l'origine du carton jaune dans le football. Ce dernier n'est apparu qu'après la coupe du Monde de 1966, à la suite d'un quiproquo… Lors du quart de finale Angleterre-Argentine, deux joueurs anglais avertis par l'arbitre ne l'ont appris que le lendemain, dans le journal. 

Tous les jours dans Historiquement vôtre, le journaliste David Castello-Lopes revient sur les origines d'un objet ou d'un concept. Lundi, il s'intéresse à l'origine du carton jaune dans le football. Ce bout de papier jaune fluorescent est un avertissement pour un joueur qui vient de commettre une entorse aux règles en vigueur sur le terrain. A l'origine du football, les avertissements étaient faits à l'oral, entraînant des quiproquos. Lors du quart de finale entre l'Angleterre et l'Argentine de la coupe du Monde 1966, il est apparu nécessaire de trouver un système pour que le public comme les joueurs soient informés. 

"Je dois vous avouer que je fais partie d’une minorité. Alors vous pourriez me dire : 'tu es un mâle blanc urbain dans un pays occidental, il y a quand même plus minoritaire que toi', mais quand même, si : je fais partie du petit groupe de gens qui trouve que le football, ce n'est pas très bien. Ni à jouer, ni à regarder et surtout, ce n'est pas un truc qui mérite à mon sens le millième des passions que la moitié de l'humanité met dedans. 

Mais malgré tout ça, il y a quand même quelque chose que j’ai toujours aimé au football : c'est un peu comme une pièce de théâtre, avec des acteurs qui se roulent par terre en pleurant, qui jouent la déception après avoir raté un tir. Et il y a aussi ce moment que j’aime par dessus tout  : les petites saynètes quand ils se prennent un carton…

Alors évidemment moi j'ai voulu savoir depuis quand ça existait, le carton jaune et le carton rouge. Le football moderne existe depuis la fin des années 1870, et pendant 100 ans, il n'y a pas eu de cartons. Les arbitres expliquaient juste à l'oral aux joueurs la faute qu'ils venaient de faire. Un avertissement, avant de les expulser en cas de récidive.

Des avertissements qui passaient inaperçus 

C'est lors de la coupe du Monde de 1966, quart de finale Angleterre-Argentine, que c'est apparu nécessaire. C'était un match tendu, et l'arbitre a donné un avertissement à deux joueurs anglais. Sauf que les footballers anglais n'ont pas compris qu'ils venaient d'être avertis. Ils l'ont appris dans le journal, le lendemain.

A la suite de cet incident, un célèbre arbitre anglais Ken Aston s'est dit qu'il fallait trouver une solution pour que les choses soient limpides quand on donne un avertissement à un joueur, pour lui, pour les spectateurs, pour tout le monde. Il a eu l'idée tout simplement, en s’arrêtant à un feu rouge : carton jaune pour l'avertissement, carton rouge pour l'expulsion. 

Pour la coupe du Monde de 1970 au Mexique, le système était opérationnel. Le premier joueur de l’histoire du monde à avoir reçu un carton jaune était un joueur géorgien, qui jouait pour l'équipe de l’URSS. Il s'appelait Kakhi Asatiani. Aujourd'hui des douzaines d'autres sports utilisent les cartons, mais ont tous copié sur le football." 

Europe 1
Par David Castello-Lopes