Football : un derby Lille-Lens à huis-clos et des supporters dépités

, modifié à
  • A
  • A
Le Stade Pierre Mauroy a été inauguré en 2012. 1:25
Le Stade Pierre Mauroy a été inauguré en 2012. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Les supporters préparaient une grande fête depuis des semaines, mais l'ambiance sera bien morose ce soir au stade Pierre Mauroy de Lille. Couvre-feu oblige, personne ne pourra assister au derby du Nord, le choc entre Lille et Lens. Ce sont donc des supporters plus que déçus qu'a rencontrés Europe 1.
REPORTAGE

"Quand vous voyez le nombre d'années qu'on a passé en Ligue 2, c'est plus qu'un rendez-vous manqué, c'est une grande tristesse." Après 5 ans d'attente, Michel, supporteur du racing club de Lens depuis 47 ans, espérait retrouver l'ambiance du derby du Nord. Mais finalement dimanche soir, aucun spectateur ne sera présent dans les gradins du grand stade de Lille. Le couvre-feu est passé par là et le 111e derby du Nord Pas-de-Calais aura lieu à huis-clos.

"Des deux côtés il y a de la frustration parce qu'eux comme nous, on est privés de ce match", déplore Nathan. Il regardera donc le match avec des amis à la télé, avec un vrai pincement au cœur. "Lens fait une super bonne saison, on ne va pas pouvoir les accompagner... On espère qu'il y aura la victoire."

"Partie remise"

Les supporteurs lillois, eux, ont eu un petit lot de consolation samedi : ils ont pu assister à l'entraînement des joueurs et les encourager pour ce duel nordiste. Mais dimanche soir, même les abords du stade seront interdits pour Jeremy et les autres fans. "Il faut faire avec. On avait prévu beaucoup de choses et pouvoir pousser notre équipe. Ce n'est que partie remise ! On espère, mais en même temps on n'espère pas trop, que Lens se maintiendra pour un autre rendez-vous !"

Avant cela, il y aura le match retour au stade Bollaert-Delelis de Lens, pas avant le printemps prochain.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Séverine Mermilliod