Finistère : 27 personnes à bord d'un navire italien secourues en mer

  • A
  • A
Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel a été informé dimanche soir de l'incendie dont a été victime le Grande America.
Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel a été informé dimanche soir de l'incendie dont a été victime le Grande America. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Dans la nuit de dimanche à lundi, 27 personnes ont été évacuées d'un navire victime d'un incendie au large du Finistère.

Vingt-six membres d'équipage et un passager d'un navire de commerce battant pavillon italien ont été secourus dans la nuit de dimanche à lundi au large du Finistère à la suite d'un incendie, a annoncé lundi la préfecture maritime de l'Atlantique.

Un navire qui se rendait au Maroc. C'est vers 4 heures, que la frégate britannique HMS Argyll, qui avait été déroutée sur zone, a récupéré à son bord les 27 personnes, "toutes saines et sauves", indique la préfecture dans un communiqué. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel a été informé dimanche vers 20h par le MRCC (Maritime rescue coordination center) de Rome de la situation à bord du Grande America, un navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs. D'une longueur de 214 mètres, il était en provenance de Hambourg en Allemagne et se rendait à Casablanca au Maroc.

Plusieurs conteneurs en feu. Le navire a déclaré un incendie à son bord, alors qu'il se trouvait à environ 142 nautiques (environ 263 kilomètres) dans le sud-ouest de la pointe de Penmarc'h dans le Finistère. Après avoir annoncé dans un premier temps avoir maîtrisé l'incendie et vouloir faire route vers le port espagnol de La Corogne, le commandant du navire a informé peu avant minuit les autorités maritimes de la dégradation de la situation alors que plusieurs conteneurs étaient en feu et que le navire n'avait pas repris sa route. Il a décidé peu après 2 heures d'abandonner le navire, à bord d'une seule embarcation de sauvetage.

Un avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale a décollé de la base aéronautique navale de Lann-Bihoué pour se rendre sur zone. Le remorqueur de haute mer Abeille Bourbon a également été envoyé sur zone. Afin d'évaluer la situation du navire, le préfet maritime a envoyé via un hélicoptère caïman de la Marine nationale une équipe d'évaluation et d'intervention (EEI) à bord de l'Abeille Bourbon. Sur zone, le vent était de force 5 (de 29 à 38 km/h) et la mer forte (force 5) avec des creux de 2,5 à 4 mètres.