La Haute-Corse repasse en vigilance orange, fin de l'alerte sur la basse plaine de l'Aude

, modifié à
  • A
  • A
Le bilan des victimes de cet épisode méditerranéen est toujours mercredi matin de 13 morts et trois disparus, selon la préfecture de l'Aude.
Le bilan des victimes de cet épisode méditerranéen est toujours mercredi matin de 13 morts et trois disparus, selon la préfecture de l'Aude. © ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :
La Haute-Corse est repassée mercredi matin en vigilance orange pour orages et pluies-inondations, jusqu'à 16 heures. En revanche, la décrue se poursuit dans l'Aude.

La décrue se poursuit mercredi sur la plaine de l'Aude et la vigilance aux crues a été abaissée du niveau orange au niveau jaune, après les inondations qui ont fait au moins 13 morts. "La décrue est générale sur l'ensemble du territoire", a indiqué le service d'information sur le risque de crue Vigicrues ajoutant cependant que "les niveaux restent néanmoins élevés".

En revanche, la Haute-Corse est repassée mercredi matin en vigilance orange pour orages et pluies-inondations, jusqu'à 16h, a annoncé la préfecture de Bastia. Alors que des cumuls de précipitations de l'ordre de 40 mm par heure ont déjà été observés sur la région de la Castagniccia et la côte orientale de l'île, toute la journée de mercredi des passages orageux pourraient encore provoquer des cumuls horaires de 40 à 60 mm, soit 100 à 130 mm au total pour la journée, selon les chiffres de la préfecture.

13 morts et trois disparus. Le bilan des victimes de cet épisode méditerranéen est toujours mercredi matin de 13 morts et trois disparus, selon la préfecture de l'Aude. Six personnes sont décédées à Trèbes, trois à Villegailhenc, une à Villardonnel, une à Villalier, une à Carcassonne et une à Saint-Couat d'Aude, a-t-elle précisé.

"Les opérations de nettoyage se poursuivent et on continue de chercher les personnes disparues", a indiqué un responsable du Codis (centre opérationnel départemental d'incendie et de secours) de l'Aude, précisant qu'il y a environ "700 pompiers" qui participent à ces opérations, en plus de personnels de la Sécurité civile.