Covid : 96.493 morts, la situation continue de se dégrader à l'hôpital

, modifié à
  • A
  • A
La situation sanitaire de la France continue de se dégrader.
La situation sanitaire de la France continue de se dégrader. © AFP
Partagez sur :
Samedi, la France compte 96.493 morts, tandis que la pression s'accentue sur l'hôpital. Les nouvelles restrictions de déplacement sont entrées en vigueur sur l'ensemble de la France métropolitaine. Les autotests seront disponibles à la vente en pharmacie à partir du 12 avril.
L'ESSENTIEL

Samedi, la France compte 96.493 morts, tandis que la pression s'accentue sur l'hôpital. Les nouvelles restrictions sont entrées en vigueur ce samedi. Le ministre en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebarri, a promis, vendredi sur Europe 1, une "tolérance" pour les déplacements "légitimes" à l'occasion d'un week-end de Pâques sous haute surveillance. Les autotests seront disponibles à la vente en pharmacie à partir du 12 avril.

Les informations à retenir :

  • 96.493 morts, la situation continue de se dégrader à l'hôpital
  • Malgré la tolérance, des "contrôles sur le protocole sanitaire" sont prévus ce week-end, selon Jean-Baptiste Djebbari
  • Les assistantes maternelles finalement autorisées à garder les enfants
  • Les autotests vont être vendus en pharmacie à partir du 12 avril

96.493 morts, 5.273 patients en réanimation

Les chiffres clés de l'épidémie de coronavirus étaient toujours à la hausse samedi, avec près de 5.300 malades en réanimation, selon les données des autorités sanitaires. On comptait 5.273 personnes (contre 5.254 vendredi) dans les services de réanimation, qui traitent les formes les plus graves de la maladie. Il y a eu 399 nouvelles admissions en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France. Dans ce domaine la troisième vague de l'épidémie a passé lundi le pic de la deuxième, qui était de 4.903 malades dans les services de soins critiques à la mi-novembre.

Le nombre d'hospitalisations est toujours à la hausse, avec 28.886 patients traités pour le Covid-19, dont 1.730 nouvelles admissions en 24 heures. Le chiffre sur sept jours, qui permet de lisser les à-coups, est lui aussi en hausse, avec presque 13.500 admissions, dont 3.074 en réanimation. Concernant les contaminations, le taux de positivité, qui mesure le pourcentage de personnes positives au Covid-19 sur l'ensemble des personnes testées, s'établit à 7,9%.

La maladie a tué 96.493 personnes, depuis le début de l'épidémie en mars 2020, dont 70.417 à l'hôpital (+187 en 24 heures). Selon les autorités sanitaires, plus de 9,2 millions de personnes ont reçu au moins une injection d'un vaccin contre le Covid-19 et plus de 3 millions de personnes ont reçu 2 doses.

Extension des mesures de restrictions supplémentaires à tout le territoire à 19 heures

A compter de 19 heures, les règles déjà imposées à 19 départements en vigilance renforcée vont s'étendre à toute la métropole pour quatre semaines, comme l'a annoncé le président de la République Emmanuel Macron mercredi soir. Les commerces jugés non-essentiels vont devoir baisser le rideau, les déplacements seront limités à 10 km, et, pour la première fois depuis le confinement du printemps 2020, les crèches et établissements scolaires vont fermer pendant trois à quatre semaines.

Europe 1 fait le point sur ce qu'on pourra faire et ce qu'on ne pourra plus faire à partir de ce samedi soir dans cet article. En tout cas, le psychiatre Serge Hefez envisage ce troisième confinement avec une note d’espoir car les restrictions moins lourdes que lors des précédents confinements vont, selon lui, "moins peser sur le moral des Français", comme il l'a expliqué samedi sur Europe 1.

"Tolérance" sur certains déplacements à Pâques, avec des contrôles prévus

"Pour le week-end de Pâques, lundi inclus, parce qu'un certain nombre de familles vont vouloir déposer leurs enfants chez les grands-parents, par exemple, nous appliquons une tolérance de manière à ce que ces déplacements légitimes puissent se faire", a expliqué vendredi, au micro d'Europe Matin, Jean-Baptiste Djebbari. Cette tolérance est "spécifique" aux familles avec enfants, auxquelles l'exécutif souhaite accorder un peu plus de temps pour s'organiser dans la perspective du télétravail et du retour de l'école à la maison, précise le ministre.

Les autres déplacements supérieurs à 10 kilomètres, et ne rentrant pas dans ce cas de figure ou dans l'un de ceux énumérés par l'attestation de déplacement, sont donc susceptibles d'être sanctionnés. Par ailleurs, tout au long du week-end de Pâques "il y aura toujours des contrôles sur le protocole sanitaire, comme le port du masque", avertit le ministre.

Et il faut croire que les Français sont nombreux à vouloir profiter de cette souplesse accordée par le gouvernement, selon un communiqué de Bison Futé et comme vous pouvez le lire dans notre reportage. Le Centre national d'information routière a en effet classé la journée de samedi en orange, soit une circulation difficile, dans le sens des départs et "les départs d'Île-de-France devraient être nombreux dans la matinée". Des difficultés de circulation que l'on retrouve aussi le lundi de Pâques, cette fois dans le sens des retours, "avec des difficultés attendues en Île-de-France ainsi que dans les zones Ouest et dans la vallée du Rhône".

Les assistantes maternelles finalement autorisées à garder les enfants

Les assistantes maternelles, qui gardent des enfants à leur domicile, pourront finalement poursuivre leur activité pendant les trois prochaines semaines, ont indiqué des sources syndicales, au lendemain d'un cafouillage du gouvernement autour de cette profession.

Les autotests disponibles en pharmacie à partir du 12 avril

Après l'enquête d'Europe 1 sur la lenteur du déploiement des autotests de dépistage du Covid-19 en Francele ministre de la Santé Olivier Véran a finalement décidé de les autoriser à la vente dans les pharmacies à partir du 12 avril prochain. Le locataire de la rue de Ségur l'a annoncé ce vendredi dans une interview accordée au média en ligne Brut. Validés mi-mars par la Haute autorité de Santé (HAS), les autotests n'étaient pourtant jusque-là pas disponibles car le ministère rechignait à les faire utiliser par les Français.

Europe 1 vous explique tout sur leur fonctionnement dans cet article.

Trois nouveaux cas de thromboses, deux décès en France, sept au Royaume-Uni

Trois nouveaux cas de thromboses (caillots) atypiques associés au vaccin contre le Covid-19 d'AstraZeneca, avec deux décès supplémentaires, sont survenus en France entre le 19 et le 25 mars, selon l'Agence du médicament (ANSM). Depuis le début de la vaccination, ce sont "douze cas, dont quatre décès au total" de ces thromboses rares qui sont survenus en France, a indiqué vendredi l'ANSM.

De leur côté, les Pays-Bas ont suspendu les injections du sérum AstraZeneca pour les moins de 60 ans à la suite de plusieurs cas de caillots sanguins ou thromboses dont au moins un cas fatal, ont annoncé les autorités sanitaires néerlandaises. 

Au Royaume-Uni, sept personnes ayant reçu ce même vaccin sont décédées de caillots sanguins, sur un total de 30 cas identifiés jusqu'ici, a indiqué samedi l'agence britannique du médicament (MHRA). La MHRA a également précisé avoir, au 24 mars, reçu les signalements de 22 cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées. 

Les États-Unis passent le seuil des 100 millions de vaccinations

Plus de 100 millions de personnes aux États-Unis avaient reçu, à la date de vendredi, au moins une dose d'un vaccin contre le Covid-19, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays. Dans le détail, plus de 101,8 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin, et 58 millions d'individus sont entièrement vaccinés, dont plus d'une personne sur deux chez les plus de 65 ans.

Les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent recommencer à voyager en prenant des précautions, c'est-à-dire en portant un masque et en respectant la distanciation physique, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires américaines.

Plus de 2,8 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 2.839.051 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan de l'AFP à partir de sources officielles samedi. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de décès avec 554.103 morts, devant le Brésil (328.206), le Mexique (203.854), l'Inde (164.110) et le Royaume-Uni (126.816).

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 250 décès pour 100.000 habitants, suivi par la Hongrie, le Monténégro, la Bosnie et la Belgique. Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.