Déconfinement : pas d'obligation de retour à l'école mais un "principe de volontariat"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'Elysée a annoncé jeudi après-midi qu'il n'y aurait pas d'obligation de retour à l'école pour les enfants à partir du 11 mai, date de la première étape du déconfinement de la France. 

Les parents qui ne souhaitent pas conduire leurs enfants à l'école à partir du 11 mai, par crainte notamment de contracter le coronavirus, n'y seront pas obligés : l'Elysée a annoncé jeudi après-midi qu'un "principe de volontariat" sera valable pour les parents dans la phase de déconfinement du pays, le mois prochain.

Priorité aux "plus jeunes"

La rentrée scolaire du 11 mai sera "progressive, concertée avec les élus locaux et adaptée aux réalités locales", a ajouté l'Élysée, notamment en fonction de la taille des communes. 

Priorité sera sans doute donnée aux "plus jeunes, ceux qui ne sont pas autonomes", ainsi qu'aux enfants "les plus en difficulté", mais quoi qu'il en soit sur la base du volontariat des parents, "sans obligation de retour à l'école", précise l'Élysée.

Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, avait déjà annoncé un retour à l'école étalé sur trois semaines par niveaux, avec des groupes de 15 élèves au maximum. L'Association des maires de France (AMF), qui s'est entretenue avec Emmanuel Macron jeudi, voit dans ce retour en classe "un enjeu sanitaire considérable".