Crèches : les objectifs de création de places loin d'être atteints

  • A
  • A
Le Haut conseil estime le besoin de places à créer jusqu'en 2022 à 230.000 "a minima".
Le Haut conseil estime le besoin de places à créer jusqu'en 2022 à 230.000 "a minima". © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Ces objectifs n'ont été réalisés qu'à 16%, selon un rapport. 

Les objectifs de créations de places d'accueil des jeunes enfants (crèches, assistantes maternelles et scolarisation à deux ans) fixés pour les cinq années passées n'ont été réalisés qu'à 16%, selon un rapport du Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) rendu public jeudi. Le Haut conseil estime le besoin de places à créer jusqu'en 2022 à 230.000 "a minima", pour un coût évalué entre 400 et 600 millions d'euros, dans ce rapport remis mardi à la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn.

En conséquence, il chiffre "entre 4% et 5%" la croissance annuelle des dépenses petite enfance au cours des cinq prochaines années, au sein du Fonds national d'action sociale (Fnas) qui finance crèches, centres de loisirs et autres actions en faveur des jeunes.

62% de l'objectif réalisé sur les cinq dernières années. La prochaine convention d'objectifs et de gestion (COG), passée pour cinq ans (2018-2022) entre l'Etat et la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf), doit être conclue dans les prochaines semaines. C'est cette convention qui fixera les objectifs de création de places et les fonds alloués.

La précédente (2013-2017) avait l'objectif d'augmenter de 275.000 le nombre de places d'accueil des moins de trois ans : +100.000 places en crèche, +100.000 auprès des assistantes maternelles, +75.000 en préscolarisation. Mais selon le bilan provisoire établi par le Haut conseil, seules 61.800 places de crèches ont été créées en cinq ans, soit 62% de l'objectif.