Covid : réouverture progressive des bars et restaurants à partir du 9 juin

, modifié à
  • A
  • A
Un maximum de six personnes sera autorisé à table en intérieur dans les bars et restaurants.
Un maximum de six personnes sera autorisé à table en intérieur dans les bars et restaurants. © THOMAS COEX / AFP
Partagez sur :
A partir du juin, les bars et restaurants pourront rouvrir en intérieur jusqu'à 23 heures, a annoncé jeudi le président de la République, Emmanuel Macron, dans une interview accordée à la presse régionale. De même que sur les terrasses, qui doivent rouvrir trois semaines plus tôt, les clients ne pourront être que six maximum à table.

Les bars et restaurants rouvriront en intérieur à partir du 9 juin, date à laquelle le couvre-feu passera par ailleurs de 21h à 23h, a indiqué jeudi Emmanuel Macron dans un entretien à la presse régionale et comme l'avait révélé Europe 1. De même que sur les terrasses, qui doivent rouvrir trois semaines plus tôt, les clients ne pourront être que six maximum à table, selon ce calendrier dévoilé par plusieurs quotidiens.

Les salles de sport rouvriront le 9 juin

À partir de cette même date, le télétravail sera par ailleurs "assoupli" et ce "en lien avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises", a indiqué Emmanuel Macron. Le protocole sanitaire national, qui prévoit que le télétravail doit être la règle pour l'ensemble des activités qui le permettent, continuera donc de s'appliquer jusque-là. Depuis janvier s'est ajoutée la possibilité pour les salariés en télétravail à 100% de revenir un jour par semaine s'ils le souhaitent.

Les salles de sport pourront également rouvrir à partir du 9 juin, avec respect de jauges et de protocoles adaptés. Enfin, il sera possible à partir de cette date d'accueillir jusqu'à 5.000 personnes dans les lieux de culture, les établissements sportifs, les salons et foires d'exposition, avec la condition essentielle du pass sanitaire.

Des réouvertures sous conditions

Ces réouvertures ne pourront cependant avoir lieu que sous réserve d'une évolution favorable de la situation sanitaire. Le président de la République a prévenu que les départements et villes où le virus circulerait beaucoup ne seraient pas concernés par la levée des restrictions. 

Des mesures "s’appliqueront dans une métropole ou un département en fonction de trois critères : le taux d’incidence qui dépasserait à nouveau 400 infections pour 100 000 habitants, une augmentation très brutale de ce taux et une menace de saturation des services de réanimation. Si cela se produit, le gouvernement, en concertation avec les préfets et les collectivités locales, bloquera les réouvertures", a précisé Emmanuel Macron.