Covid : sur la plage et dans les parcs, les Alpes-Maritimes tombent le masque

  • A
  • A
Le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces naturels des Alpes-Maritimes. 1:58
Le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces naturels des Alpes-Maritimes. © AFP
Partagez sur :
Depuis mardi, le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces verts, sur le littoral, dans les parcs, jardins publics et sur les rives des plans d’eau des Alpes-Maritimes. Une décision motivée par le faible taux d'incidence dans le département frontalier de l'Italie. Europe 1 est allée à la rencontre de ces Français qui peuvent enfin flâner le nez au vent.
REPORTAGE

Alors qu'Olivier Véran, ministre de la Santé, affirmait, mardi matin sur Europe 1, qu'il espérait pouvoir en finir avec l'obligation de porter le masque en extérieur d'ici à cet été, certains Français peuvent déjà se promener le visage à l'air libre. Dans les Alpes-Maritimes, les habitants peuvent en effet ôter leur masque sur les plages, dans les parcs et jardins publics en raison du faible taux d'incidence dans le département (157 pour 100.000 habitants). Pour eux, se promener le nez au vent est tout sauf anecdotique.

"Libres"

Posées sur leur serviette, les pieds dans le sable, Sandra et Gwenaëlle tombent le masque. "On peut respirer, profiter de la mer sans être coincé et enfermé. On s'éloigne des personnes, on reste entre nous, mais on peut quand même enfin souffler", réagit Sandra au micro d'Europe 1. "Je n'étais pas du tout pour le fait de porter un masque", abonde Gwenaëlle. "Quand on va à la plage ou dans la forêt, je voyais pas du tout l'intérêt. C'est vraiment mieux d'être libre."

Plusieurs fois par semaine, Annie vient marcher sur les plages entre Mandelieu et Cannes. Aujourd'hui, c'est la première fois qu'elle sort sans son masque. "J'en ai un au cas où ça dérangerait quelqu'un qui ne serait pas d'accord", confie-t-elle. "Mais en extérieur, ça se justifie qu'on soit un peu libres de respirer tranquillement, de se voir, se sourire."

"J'ai toujours trouvé ça idiot"

De son côté, Thierry, habitant du Cannet, avoue n'avoir jamais porté le masque dans la nature. "Sur la plage, en plein air, j'ai toujours trouvé ça complètement idiot", dit-il à Europe 1, ajoutant ne pas comprendre "cette politique de la terreur et de la peur".

Au bord de la Méditerranée, les réactions aux propos du ministre de la Santé, sur la possibilité de ne plus avoir à porter le masque à l'extérieur cet été, ne se font pas attendre : "C'est une bonne nouvelle, on y croit", sourit un passant. Un autre, interrogé par Europe 1, trouve le ministre "peut-être un peu trop optimiste". Pour l'instant, il n'y a pas trop de monde, dit-il, "mais si on a les uns sur les autres, il faudra quand même essayer d'être vigilant".

Dans tous les cas, il n'en est pour l'heure pas encore question. Il faudra sans doute encore attendre des mois, voire des années, avant de voir ce masque disparaître totalement de nos visages.

Europe 1
Par Frédéric Michel, édité par Pauline Rouquette