Covid-19 : masque obligatoire dès lundi dans certaines zones de Paris et d'Ile-de-France

, modifié à
  • A
  • A
Masque Covid-19 Coronavirus
Le masque sera obligatoire dans certaines zones d'Île-de-France, dès lundi matin. © AFP
Partagez sur :
La ville de Paris et d'autres zones d'Île-de-France vont imposer, à partir de lundi, le port du masque dans certains endroits. Sont notamment concernées des zones touristiques de la capitale.

Le port du masque sera obligatoire dès lundi dans certaines zones très fréquentées à Paris ainsi qu'en Seine-Saint-Denis, dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et le Val-d'Oise selon un communiqué des préfectures concernées. "Tous les indicateurs montrent que le coronavirus circule à nouveau plus activement dans la région", selon le communiqué qui ne détaille pas les zones concernées. Le port du masque sera obligatoire pour les plus de 11 ans dès lundi à 8 heures.

Le taux de tests positifs atteint aujourd'hui, selon le communiqué, 2,4 % en Ile-de-France contre 1,6 % en moyenne nationale. "L'incidence est particulièrement importante chez les 20-30 ans. Elle est aussi plus forte à Paris et dans les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine), ainsi que dans quelques communes du Val d'Oise", est-il précisé.

Les zones pourraient évoluer

La décision du port du masque obligatoire dans les zones fréquentées a été prise sur la base des recommandations sanitaires formulées par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, ajoutent les préfectures. Ces zones, qui feront l'objet d'une évaluation régulière, sont susceptibles d'évoluer dans les prochaines semaines en fonction de leur fréquentation et de l'évolution de l'épidémie.

Mardi, la maire de Paris Anne Hidalgo avait demandé que le masque soit obligatoire dans plusieurs secteurs fréquentés de la capitale dont les quais de Seine, les marchés ouverts et, éventuellement, aux abords des gares. Longtemps présenté comme "inutile" par les autorités, le masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos le 20 juillet. Depuis une semaine, les préfets sont autorisés à l'imposer à l'extérieur "lorsque les circonstances locales l'exigent". Et depuis de nombreuses communes l'ont déjà mis en place comme Nice, Rennes, Lille, Nice, Marseille, La Rochelle...