Covid-19 : "optimistes pour la suite", les stations thermales préparent la réouverture

, modifié à
  • A
  • A
Les établissements thermaux sont fermés depuis le 30 octobre. 1:30
Les établissements thermaux sont fermés depuis le 30 octobre. © FETHI BELAID / AFP
Partagez sur :
Les thermes devraient pouvoir rouvrir, comme les terrasses, le 19 mai. Europe 1 s'est rendue dans la plus importante station thermale des Vosges, à Bains-les-bains, où les équipes des thermes et tous les commerçants se préparent à la réouverture qui, espèrent-ils, permettra de tourner la page après une année difficile.
REPORTAGE

Les uns après les autres, les robinets sont ouverts par les techniciens, Sébastien et Romain. "Là, on fait tous les tests des vannes, par exemple, les pompes, les capteurs, la régulation de chauffage, le traitement chimique. Tout ça !" En France, les thermes ont le droit de rouvrir le 19 mai. A Bains-les-bains dans les Vosges (la Vôge-les-Bains), ce sera le 24, le temps d'analyser tous les prélèvements bactériologiques, explique le patron, Jean-Michel Masset. "On n'appuie pas uniquement sur un bouton pour tout mettre en route, il faut grosso modo trois semaines de délai."

Reprise des réservations après une année noire

Depuis que la réouverture a été annoncée, les réservations reprennent de plus belle. "Le téléphone sonne et re-sonne. C'est une très bonne chose et on est optimistes pour la suite", confie le patron. L'occasion, enfin, de tourner la page d'une année noire... "Je sais qu'on a été à 40% de l'activité globale qu'on peut générer au niveau du chiffre d'affaires, sachant que le thermalisme, notre secteur, génère entre 8 millions et 10 millions de retombées économiques", précise Maxime Thibaut, qui dirige l'Office du tourisme de Bains-les-Bains.

La station thermale accueille 500 curistes chaque jour en temps normal, et compte 200 appartements meublés. "Au niveau du commerce, ça a été très, très dur parce que c'est quand même un apport de plus ou moins 30% d'activité supplémentaire", se désole Yves Devouge, qui dirige l'Intermarché de la commune. "On fait appel à des saisonniers et malheureusement, ces saisonniers-là n'ont pas pu rejoindre notre équipe".

Mais dans deux semaines, la station thermale verra enfin revenir les curistes, ainsi que les saisonniers. Les plus de 100 stations thermales que compte la France sont fermées depuis le 30 octobre dernier. D'après le Conseil national des établissements thermaux, ces derniers ont subi une baisse de fréquentation de 67%, soit une perte estimée de 110 millions d'euros de leurs recettes.

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Séverine Mermilliod