Couvre-feu : "Les restaurateurs trinquent à chaque fois", peste Ghislaine Arabian

  • A
  • A
Ghislaine Arabian 2000*1000 1:49
Ghislaine Arabian se dit révoltée par le couvre-feu annoncé ce mercredi par Emmanuel Macron. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée d'Europe Soir, la cheffe étoilée Ghislaine Arabian explique ne pas comprendre le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron. Synonyme d'un nouveau coup de massue pour un secteur durement touchée par la crise du coronavirus, elle estime que la profession "peut crever" avec cette nouvelle mesure. 
INTERVIEW

Le confinement, le protocole sanitaire, la fermeture totale puis partielle en zone d'alerte maximale, et maintenant le couvre-feu. C'est un nouveau coup de massue qu'a donné ce mercredi soir Emmanuel Macron aux restaurateurs en annonçant la stricte limitation des déplacements entre 21 heures et 6 heures du matin dans huit métropoles et la région Ile-de-France. "C'est quand même nous qui trinquons à chaque fois", peste au micro d'Europe Soir Ghislaine Arabian, cheffe étoilée et ancien jury de l'émission Top Chef. 

"Ce n'est pas le service du midi qui va nous faire vivre"

"Je rage", confie-t-elle dans la foulée des annonces présidentielles. Si elle admet qu'il fallait prendre des mesures au vu de la recrudescence du coronavirus en France, elle "ne comprend pas" ce couvre-feu. "On nous dit que ça va durer entre quatre et six semaines, mais on peut tous crever ! Ce n'est pas le service du midi qui va nous faire vivre." Mais derrière la colère qu'exprime Ghislaine Arabian il y a également une grande part d'incompréhension et l'impression que sa profession est une nouvelle fois montrée du doigt. 

"Ça me révolte"

"Il n'y a pas que les restaurants et les bars qui peuvent devenir des clusters ! À ce moment-là il faudrait tout reconfiner, je ne comprends pas cette mesure et ça me révolte", conclut-elle. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo